L'ONEm contrôle aussi les festivals de musique

26/07/15 à 09:31 - Mise à jour à 09:31

Source: Belga

Les contrôles menés par l'Office national de l'emploi (ONEm) lors de seize festivals musicaux en 2014 ont révélé 84 infractions relatives aux travailleurs et 75 infractions concernant les bénévoles, tandis que 132 infractions étaient à mettre au crédit des employeurs, ressort-il d'une réponse du secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale Bart Tommelein (Open Vld) à une question écrite du député Wouter Raskin (N-VA).

L'ONEm contrôle aussi les festivals de musique

La plaine du festival de Dour lors de la 26e édition (2014). Plus de 200.000 festivaliers sont attendus cette année. © BELGA

L'ONEm effectue des contrôles dans le secteur des grands événements avec un caractère commercial, comme les festivals musicaux, depuis 2011. En 2011, six festivals avaient fait l'objet d'un contrôle, seize le furent en 2012, 20 en 2013 et seize en 2014. L'an passé, l'ONEm a ainsi réalisé des inspections auprès de quelque 2.168 travailleurs, 644 bénévoles et 343 employeurs.

Dans le cadre de ces contrôles, l'office vérifie qui exécute les prestations et en quelle qualité (travailleur, employeur, bénévole). Il examine ensuite comment les prestations sont rétribuées et où vont les revenus (une entreprise commerciale, une asbl, une association de fait, etc.).

"L'objectif de ces contrôles est d'en finir avec le travail au noir, de faire augmenter le nombre de jours de travail régulier et d'éviter le recours aux allocations de chômage et de maladie illégitimes. Le but n'est pas d'empêcher le bénévolat ou de rendre l'organisation de festivals impossible", a répondu le secrétaire d'Etat.

En savoir plus sur:

Nos partenaires