L'OMS parle de symptômes liés à une utilisation d'agents chimiques en Syrie

11/04/18 à 11:52 - Mise à jour à 11:59

Source: Belga

(Belga) Environ 500 personnes ont été accueillies dans des installations sanitaires à Douma, en Syrie, avec des "signes et symptômes faisant penser à une utilisation d'agents chimiques", selon l'Organisation mondiale de la santé. L'OMS réclame un accès immédiat à la ville.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) condamne l'attaque chimique qui serait survenue samedi dernier dans le dernier bastion rebelle dans la poche de la Ghouta orientale non loin de Damas. Elle souhaite se rendre sur place sans restriction pour apporter des soins aux victimes de cette attaque. L'OMS entend aussi "évaluer l'impact (de l'attaque) sur la santé, et apporter une réponse globale de santé publique", a déclaré Peter Salama, directeur général adjoint de l'OMS pour les situations d'urgence, dans un communiqué diffusé à Genève. La branche française de l'Union des organisations de secours et de soins médicaux (UOSSM) parle d'une soixantaine de morts et d'un millier de blessés dans cette attaque. La Russie et les Etats-Unis se sont affrontés mardi devant le Conseil de sécurité de l'ONU sur les moyens d'enquêter sur le recours aux armes chimiques en Syrie. Les Occidentaux laissent planer l'hypothèse d'une action militaire contre le régime de Damas. (Belga)

Nos partenaires