L'Italie toujours la proie des flammes

08/08/17 à 12:21 - Mise à jour à 12:23

Source: Belga

(Belga) Les incendies continuaient de faire rage dans une Italie en proie à la canicule et à la sécheresse, faisant trois morts ces derniers jours alors que les pompiers ont recensé une hausse de 76% de leurs interventions cet été.

Lundi soir, les pompiers ont annoncé avoir effectué 1.090 interventions dans la journée pour des feux de végétation, dont 300 en Sicile et 150 dans le Latium, la région de Rome. A Tivoli, à 30 km au nord-est de la capitale, un incendie provoqué par une étincelle lors de travaux sur une voie ferrée a ravagé en quelques minutes lundi après-midi une maison entourée de roseaux: une femme de 68 ans et sa mère de 92 ans sont décédées. Dans le même temps, un homme de 84 ans a succombé lundi à de graves brûlures subies dimanche dans la région de Naples. Entre le 15 juin et le 5 août, les pompiers italiens ont réalisé près de 60.000 interventions pour incendies de végétation, 26.000 de plus qu'à la même période en 2016, selon des statistiques diffusées lundi par leurs services. Parallèlement, quelque 2.550 sorties aériennes ont été menées contre des incendies, contre 897 sur la même période en 2016. Après un geste similaire de l'Italie en juillet, la France a envoyé lundi deux canadairs pour soutenir les pompiers italiens. Le pays traverse en effet l'une des pires sécheresses de ces dernières décennies, avec un déficit de pluie de 33% au premier semestre 2017. Selon des experts, il manque à l'Italie quelque 20 milliards de mètres cubes d'eau, soit l'équivalent du lac de Côme. Mais les incendies sont également le fait d'une multitude d'actes de négligence, voire de malveillance, évoqués mardi dans la presse italienne: des jeunes qui allument un feu pour tromper l'ennui, des souteneurs qui brûlent dans une pinède le matelas d'une prostituée en retard de paiement... (Belga)

Nos partenaires