L'Iran a joué un rôle dans les attaques de navires américains au Yémen

20/10/16 à 00:15 - Mise à jour à 00:19

Source: Belga

(Belga) Un général américain a accusé mercredi l'Iran d'avoir joué un rôle dans de récentes attaques attribuées à des rebelles Houthis contre des navires américains au large du Yémen.

Ces rebelles, soutenus par l'Iran, sont soupçonnés d'avoir tiré des missiles contre des navires américains au moins à deux reprises début octobre. Les Etats-Unis ont répondu en tirant à leur tour le 13 octobre cinq missiles de croisière Tomahawk sur trois stations radar des Houthis. "L'Iran a joué un rôle dans certaines (de ces attaques), il est lié aux Houtis donc je soupçonne (l'Iran) d'avoir joué un rôle là-dedans", a déclaré le général Joseph Votel à Washington devant un centre de réflexion. Le général Votel est à la tête du Central Command de l'armée américaine, qui supervise toutes les opérations des Etats-Unis au Moyen-Orient. Les missiles anti-navire des Houthis s'étaient abîmés en mer avant d'atteindre leur cible. Le Pentagone a décrit deux attaques contre le destroyer USS Mason et d'autres embarcations américaines, et il étudie la possibilité d'une troisième attaque qui se serait produite samedi. Nous "essayons de (...) comprendre tout cela le mieux possible, afin de décrire ce qui s'est passé et de comprendre comment ces attaques ont eu lieu", a ajouté le général au Center for American Progress, relevant que les Américains cherchent aussi à déterminer comment ces attaques ont été décidées "afin de pouvoir prendre des mesures". Le Pentagone n'a jamais précisé quel type de missiles les Houthis avaient utilisé, mais le général Votel a noté que "certaines des technologies que nous avons vues sont (...) liées à" l'Iran, même si les Iraniens "ne sont pas les seuls" à pouvoir amener des missiles dans cette région. La guerre civile au Yémen a fait au moins 6.800 morts, 35.000 blessés et a entraîné le déplacement d'au moins 3 millions de personnes depuis l'intervention en mars 2015 d'une coalition militaire conduite par l'Arabie saoudite. Les Etats-Unis soutiennent cette coalition qui bombarde les Houthis et défend le gouvernement yéménite. (Belga)

Nos partenaires