L'Institut flamand pour la paix plaide pour une politique globale sur les armes à feu

23/06/16 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Belga

(Belga) Une politique globale en Europe est nécessaire pour le contrôle des armes à feu et la lutte contre leur détention illégale, conclut l'Institut flamand pour la paix (Vlaams Vredesinstituut) dans un rapport d'enquête sur les armes utilisées lors de fusillades de masse dans des espaces publics en Europe. Entre 2009 et 2015, 319 personnes ont perdu la vie et des dizaines d'autres ont été blessées dans 19 fusillades de ce type recensées par l'institut.

L'Institut flamand pour la paix plaide pour une politique globale sur les armes à feu

L'Institut flamand pour la paix plaide pour une politique globale sur les armes à feu © BELGA

Dans la majorité des cas, l'auteur agit seul et n'a pas de motivation terroriste. Les fusillades pour des motifs terroristes causent cependant le plus de victimes (222 depuis 2009). Un chiffre élevé surtout dû aux attentats du 13 novembre à Paris et à l'attentat mené par Anders Breivik à Utoya (Norvège) en 2011. Les auteurs des fusillades ont utilisé une large gamme d'armes à feu, achetées tant légalement que sur le marché noir. Les terroristes recourent souvent à des fusils d'assaut illégaux automatiques, obtenus via leurs contacts criminels. Mais Amédy Coulibaly, par exemple, a utilisé, lors de la fusillade dans le supermarché casher en 2015 à Paris, différentes armes achetées légalement en Slovaquie. Les règles sur la détention légale d'armes pour un particulier devraient être rendues plus efficaces, selon le rapport. "Il est très important de considérer notamment les antécédents criminels, l'aptitude mentale et un comportement agressif éventuel du demandeur durant la procédure d'autorisation mais également d'assurer un suivi", précise Nils Duquet, l'un des auteurs. Pour lutter contre le marché noir, l'institut préconise une approche basée sur trois piliers: une bonne loi harmonisée sur les armes, un panorama du marché illégal grâce à une meilleure gestion et un meilleur échange des données, et une plus grande force de frappe opérationnelle pour les services actifs sur le terrain, avec une collaboration européenne nette entre ces derniers. (Belga)

Nos partenaires