L'inspection pointe un manque dans l'enseignement des maths

09/11/10 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Le Vif

Marie-Dominique Simonet a présenté le rapport relatif à l'inspection scolaire en Communauté française pour l'année scolaire 2009-2010.

L'inspection pointe un manque dans l'enseignement des maths

© Belga

"On n'attend pas d'une évaluation qu'elle soit lénifiante, mais qu'elle dise clairement les forces et les faiblesses d'un système, a expliqué Marie-Dominique Simonet, la ministre de l'Enseignement obligatoire. Les manquements didactiques qu'énonce le rapport 2009-2010 ne remettent pas en cause le travail des enseignants ni leurs qualités professionnelles, mais montrent, comme le font les évaluations externes certificatives ou diagnostiques, le chemin qu'il reste à accomplir en termes d'appropriation des programmes et des méthodes."

L'apprentissage des mathématiques tout au long de l'enseignement primaire et secondaire manque de continuité en Communauté françaises souligne le rapport et semble toujours marqué par l'image d'une matière qui nécessite d'avoir "la bosse". En revanche, des avancées sont constatées quant à l'implication des élèves dans la construction du savoir mathématique dans l'enseignement secondaire supérieur.

Le rapport reflète une image plus positive de l'enseignement de l'histoire: s'il considère que certains cours la réduisent à l'anecdote, il relève que d'une façon générale, l'élève a la possibilité d'y exercer son sens critique et sa formation citoyenne. Mathématiques et histoire ont fait l'objet d'une attention particulière parce qu'elles touchent deux matières indispensables de l'apprentissage: le processus d'abstraction et la structuration de la notion de temps, a précisé l'inspecteur général Roger Godet.

Tout Marie-Dominique Simonet, il a rappelé mardi que les 2.987 rapports rédigés concernant 1.380 établissements scolaires et Centres PMS ne constituent qu'une partie des instruments de pilotage de l'enseignement mis en place par la Communauté, à côté des évaluations externes et des indicateurs (taux de réussite, de changements d'école, etc...).

Le rapport indique encore que les enseignants portent de plus en plus souvent leur attention sur les élèves en difficultés et que de bonnes pratiques d'aide directe, d'explications complémentaires, sont utilisées. A ce sujet, l'inspection préconise une politique d'échange entre établissements sur les solutions trouvées. Globalement, le rapport note le souci de progresser manifesté par les enseignants.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires