L'inspection générale de la police en sous-effectif

06/08/17 à 07:20 - Mise à jour à 07:21

Source: Belga

(Belga) Les services de contrôle de la police, l'inspection générale, connaissent une pénurie de main-d'oeuvre de 25%, rapporte Het Nieuwsblad dimanche. Le patron du service est retraité, mais continue à assurer son service tant qu'il n'a pas de successeur.

L'inspection générale est le second, moins connu, service de contrôle de la police, avec le Comité P. Y sont employées normalement au moins 96 personnes, mais ce chiffre a chuté au cours des dernières années. Si bien que le personnel croule sous la tâche. Le service est sous la direction ad interim depuis 8 ans de l'inspecteur général François Adam, qui est depuis le 1er aout officiellement retraité et devrait être remplacé. Ce qui ne semble pas prêt d'arriver, n'ayant pas de successeur, si bien que l'inspecteur continue d'assurer ses fonctions. Il a pourtant dû rendre son badge de sécurité et ses armes, et doit désormais pénétrer dans les bureaux avec un badge visiteur. "Il y a en effet du retard car le principal candidat s'est retiré", a confirmé Olivier Van Raemdonck, porte-parole du ministre des Affaires intérieures, Jan Jambon. "C'est pourquoi nous avons demandé à M. Adam de rester plus longtemps, jusqu'au 1er septembre." Le ministre est aussi inquiété par le fait que le service est en sous-effectif. "Nous recrutons autant que possible", assure le porte-parole. (Belga)

Nos partenaires