L'Inspection des finances tacle le projet du gouvernement Wallonie-Bruxelles

15/01/14 à 06:20 - Mise à jour à 06:20

Source: Le Vif

Le projet du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de créer 13.750 nouvelles places dans les écoles grâce à une enveloppe de 55 millions d'euros génère plusieurs critiques de la part de l'Inspection des finances (IF). Son rapport pointe plusieurs risques d'ordres financier et budgétaire, rapporte La Libre Belgique mercredi.

L'Inspection des finances tacle le projet du gouvernement Wallonie-Bruxelles

© Image GLobe

Le gouvernement francophone prévoit de passer par une société anonyme pour monter cette opération, ce que l'Inspection des finances dénonce comme une volonté de "débudgétiser le financement nécessaire à la mise à disposition des classes modulaires". La Fédération sortirait ainsi artificiellement ces nouveaux investissements de son budget.

L'IF souligne également le problème que soulève la sélection des écoles bénéficiaires de ce projet, qui devrait être prise en charge par une société anonyme. Le risque que la Justice "accueille favorablement d'éventuels recours contre des décisions de refus d'intervention dans le cadre du dispositif de financement en cours" est dès lors réel selon l'Inspection des finances.

Enfin, l'Inspection des finances estime que rien ne démontre que la création de ces places pourra se faire sans mettre en péril la trajectoire pluriannuelle qui doit assurer le retour à l'équilibre budgétaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires