L'impossible diminution du taux légal d'alcool au volant

13/11/15 à 14:51 - Mise à jour à 14:50

Source: Le Vif/l'express

Réduire le taux d'alcoolémie maximal au volant de 0,5 à 0,2 gramme par litre dans le sang ? L'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) y est favorable. Compétente en la matière, la Wallonie l'est beaucoup moins.

L'impossible diminution du taux légal d'alcool au volant

© BELGA

Dans une réponse adressée à la députée Christie Morreale (PS), le ministre de la Santé, Maxime Prévot (CDH), en rappelle les raisons, un brin fataliste.

Un : "Abaisser la limite légale ne contribuera pas à mieux faire respecter une limite déjà actuellement non respectée." La hausse du nombre de contrôles depuis quelques années ne suffirait pas à contrer le sentiment d'impunité.

Deux : une telle mesure détournerait une partie des contrôles vers des "cas non problématiques". Maxime Prévot évoque une durée de 45 minutes pour traiter le dossier d'un conducteur contrôlé sous influence. "Compte tenu des capacités limitées des forces de police, cela se ferait au détriment des personnes sous intoxication élevée qui sont responsables des accidents."

Reste donc à s'attaquer à la raison n°1, malgré les contraintes de la raison n°2.

En savoir plus sur:

Nos partenaires