L'IBSR passe le cap de la trentaine en étendant ses activités à la sécurité en général

09/01/17 à 12:54 - Mise à jour à 12:55

Source: Belga

(Belga) L'Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR), né le 31 décembre 1986, a soufflé ses 30 bougies lors d'une conférence de presse lundi en présence des ministres d'État Herman de Croo, de la Mobilité François Bellot, de l'Intérieur Jan Jambon et de son administratrice déléguée Karin Genoe. A cette occasion, l'IBSR a souligné la nécessité d'évoluer et d'étendre ses activités, en se concentrant dorénavant sur la sécurité au sens large.

Après trente ans d'expertise en matière de sécurité routière, l'IBSR souhaite se concentrer davantage sur la sécurité en général. L'Institut développera par ailleurs son expertise en matière d'intermodalité (utiliser différents modes de transport pour un trajet) et de multimodalité (relier des lieux en combinant différents moyens de transport). La sécurité routière reste de son ressort mais l'IBSR mènera désormais des enquêtes sur la sécurité au sens large du terme, notamment sur les préoccupations des Belges et les faits dont ils sont victimes (cambriolages, vols, terrorisme, etc.). Pour ce faire, l'Institut s'appuie notamment sur des partenaires comme Innos, une ASBL qui "se focalise sur l'innovation et la sécurité". Ensemble, ils vont par exemple contribuer au projet PNR (Passenger Name Record), soit la liste des passagers des avions, trains ou bus que le gouvernement souhaite mettre en place. Ils effectueront en outre des études sur les bonnes pratiques dans le domaine à l'étranger, notamment sur la manière d'effectuer les contrôles ou pour obtenir des connaissances approfondies sur les moyens de contourner ces contrôles. Le fil rouge des activités de l'Institut sera le changement de comportement, déjà observé en matière de sécurité routière grâce aux études et campagnes de l'IBSR. "Nous pouvons changer le comportement des gens en associant l'expérience pratique à la recherche et aux données. (...) Le changement de comportement joue aussi un rôle crucial dans l'intermodalité et dans la manière de réduire les embouteillages", explique l'administratrice déléguée de l'IBSR, Karin Genoe. (Belga)

Nos partenaires