L'horeca, champion du travail au noir

16/03/15 à 06:54 - Mise à jour à 06:54

Source: Belga

En moyenne, un contrôle sur deux mené dans l'horeca se solde par le constat d'une ou plusieurs infractions, c'est ce qui ressort des rapports annuels du Service d'information et de recherche sociale (Sirs), relayés lundi par Le Soir et les journaux de Sudpresse.

L'horeca, champion du travail au noir

/ © Belga

Les taux de contrôle "positif" dans le secteur horeca oscillent entre 45 et 55% depuis 2007. En 2013, sur 3.956 situations de fraude dans le secteur horeca en 2013, 3.106 cas concernaient du travail au noir. Ces chiffres ne surprennent pas Yvan Roque, président de la fédération sectorielle Horeca Bruxelles. "Les gens de l'horeca ne peuvent faire face aux charges car ils n'ont plus de marges", explique-t-il. La construction n'est pas en reste. Le taux de contrôles positifs a explosé en 2012 et 2013, années où il se situait à 38%. L'essentiel des infractions constatées concerne le travail au noir, avec en 2013, 1.613 cas sur 1.781 infractions constatées.

En savoir plus sur:

Nos partenaires