L'extrême droite serbe empêche un débat au Parlement avec l'ambassadeur de l'UE

10/11/16 à 21:54 - Mise à jour à 21:56

Source: Belga

(Belga) Les députés serbes d'extrême droite, farouchement opposés aux négociations d'adhésion à l'UE, ont empêché jeudi un débat au Parlement avec l'ambassadeur de l'Union européenne sur le rapport annuel de l'UE sur leur pays, ont rapporté les médias locaux.

La délégation européenne a confirmé que le Britannique Michael Davenport n'avait pas été en mesure de présenter ce rapport aux parlementaires serbes. Elle a ajouté que le diplomate était "prêt à retourner à l'Assemblée nationale (...) quand les conditions de telles discussions seront remplies". Les députés du parti radical (SRS), dirigé par l'ultranationaliste Vojislav Seselj, ont obtenu le report sine die de cette réunion grâce à un point de procédure, en invoquant que le rapport de l'UE n'était pas disponible en serbe. Partisans d'une alliance étroite avec la Russie, les Radicaux de Vojislav Seselj s'opposent avec force aux négociations d'adhésion à l'UE, qui rencontrent le scepticisme d'une grande partie de l'opinion, selon les sondages. "Il ne peut y avoir aucun débat à l'Assemblée nationale sur un document en anglais", a expliqué Vojislav Seselj, selon des propos rapportés par la chaîne de télévision indépendante N1. Autre grief fait à M. Davenport, sa nationalité britannique qui ne lui offre aucune "légitimité pour assister à une session du comité" sur l'intégration européenne "puisque son pays a fui l'UE", selon N1, citant le responsable d'extrême droite. Les Radicaux de Seselj sont revenus en avril au Parlement où ils représentent la première force d'opposition à la coalition menée par le Premier ministre de centre droit Aleksandar Vucic avec le soutien des socialistes. Seselj, ex-allié politique de Slobodan Milosevic, considéré comme un des hérauts de la "Grande Serbie" lors des guerres des années 1990, avait été acquitté un mois plus tôt par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). La Serbie est officiellement candidate à l'adhésion à l'Union européenne depuis 2014. (Belga)

Nos partenaires