L'expert en djihadisme Montasser AlDe'emeh ferme son centre antiradicalisation

01/05/16 à 10:36 - Mise à jour à 10:36

Source: Belga

(Belga) Montasser AlDe'emeh ferme les portes de son centre De Weg Naar, où il accompagnait depuis début 2015 de jeunes musulmans radicalisés, leurs familles et des personnes parties se battre en Syrie et de retour en Belgique, a-t-il confié dimanche au site Knack.be. "C'est maintenant aux autorités. Je ne peux pas continuer à faire ça tout seul", explique cet expert en djihadisme, des combattants revenus de Syrie et du processus de radicalisation.

Montasser AlDe'emeh avait ouvert un premier centre en 2015 à Malines, qui a été opérationnel du début à la fin de cette même année. Après les attentats à Paris, il en a créé un second à Molenbeek, dont il finançait lui-même le fonctionnement, sans subsides des autorités. Un tel apport "minerait ma crédibilité auprès d'un certain groupe de musulmans radicaux. De plus, je ne crois pas dans les programmes en la matière du gouvernement et je ne veux donc pas m'y associer", dit-il à la rédaction du Knack. Mais, déçu par l'absence de toute réponse de la part du pouvoir politique, Montasser AlDe'emeh met fin à son engagement au sein du centre De Weg Naar ce dimanche. Il a le sentiment de ne pas être entendu par les décideurs et il doit, d'autre part, faire face à des menaces provenant des milieux islamistes radicaux, assurant qu'il avait récemment été menacé de mort. D'après lui, c'est maintenant aux autorités d'appréhender la problématique de la radicalisation. "Nous sommes le 1er mai, près d'un mois et demi après les attentats à Bruxelles et Zaventem: je n'ai pas l'impression que des efforts sont vraiment faits pour lutter contre les racines du fondamentalisme", déplore-t-il. (Belga)

Nos partenaires