L'ex-président yéménite Saleh allié aux rebelles prêt à discuter avec Ryad

02/12/17 à 11:56 - Mise à jour à 11:58

Source: Belga

(Belga) L'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh, dont les partisans se sont affrontés cette semaine avec l'autre composante de la rébellion, s'est déclaré samedi ouvert à des discussions avec l'Arabie saoudite si le blocus qu'elle impose au Yémen est levé.

"J'appelle nos frères dans les pays voisins (...) à arrêter leur agression et à lever le blocus (...) et nous tournerons la page", a dit M. Saleh dans des déclarations à la télévision. "Nous promettons à nos frères et voisins que dès qu'un cessez-le-feu sera en place et que le blocus sera levé, nous dialoguerons directement via l'autorité légitime représentée par notre parlement", a-t-il ajouté. Les forces de M. Saleh, alliées au mouvement rebelle pro-iranien des Houthis, affrontent depuis 2015 une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite et qui est intervenue au Yémen pour soutenir le successeur de M. Saleh, le président Abd Rabbo Mansour Hadi. De violents affrontements ont éclaté cette semaine dans la capitale Sanaa entre les partisans de M. Saleh et les Houthis. Ces combats de rue ont fait des dizaines de morts et de blessés de part et d'autre. (Belga)

Nos partenaires