L'ex-N-VA Bas Luyten se dit "menacé de mort"

23/01/12 à 06:39 - Mise à jour à 06:39

Source: Le Vif

Bas Luyten, 31 ans, l'ancien N-VA soupçonné d'être à l'origine de la fuite du mail qui a mis le ministre flamand Philippe Muyters en difficulté, suggère sur sa page Facebook qu'il a d'autres informations compromettantes en sa possession. Il affirme également être menacé de mort, selon plusieurs journaux flamands publiés ce lundi.

L'ex-N-VA Bas Luyten se dit "menacé de mort"

Bas Luyten est un ex-collaborateur de la N-VA et l'ami de l'ancienne sénatrice Kim Geybels. "'Qui peut savoir s'il y aura d'autres mails à travers lesquels les autres partis essayeront d'atteindre Philippe ?', dixit Bart De Wever. Seulement Philippe ? C'est quand même naïf, hein, Bart", peut-on lire sur la page Facebook de Bas Luyten, qui a également publié -temporairement- le numéro de GSM de Bart De Wever sur le réseau social.

Bas Luyten est une ancienne figure du parti nationaliste flamand tombée en disgrâce suite à son implication dans une affaire de possession de drogue en Thaïlande. Il était à l'époque accompagnée par la sénatrice N-VA Kim Geybels. Cette affaire avait jeté le discrédit sur le parti.

À son retour de Thaïlande, cette dernière a été sommée de démissionner, mais s'opposera par la suite avec force à cette décision. Luyten a également été poussé vers la porte. Il prétend toujours qu'il est parti de sa propre initiative, mais semble cultiver depuis une haine tenace envers son ancien parti.

La N-VA ne tremble pas vraiment devant les menaces à peine voilées de Luytens et déclare ne pas vouloir "s'abaisser au niveau des égouts dans lequel vit Bas Luyten".

Bas Luyten menacé de mort ?

Il affirme également avoir reçu des menaces de mort. "Je viens juste de déposer les premières plaintes pour menaces, y compris des menaces de mort", a-t-il écrit dimanche sur sa page Facebook.

Bas Luyten n'a ni infirmé, ni confirmé être à la source des fuites de la semaine dernière.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires