L'ex-chef du Giec visé par de nouvelles accusations de harcèlement sexuel

01/04/16 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Belga

(Belga) Une troisième ancienne employée de l'Indien Rajendra Pachauri accuse l'ancien président du groupe intergouvernemental d'experts sur le climat (Giec) de harcèlement sexuel, a annoncé son avocate vendredi.

L'ex-chef du Giec visé par de nouvelles accusations de harcèlement sexuel

L'ex-chef du Giec visé par de nouvelles accusations de harcèlement sexuel © BELGA

Cette femme, qui n'a pas témoigné devant la police, explique avoir été victime de tels actes lorsqu'elle travaillait au centre d'études Energy and Resources Institute (TERI), basé à Delhi et que dirigeait Pachauri jusqu'en début d'année. "Dès le début, Pachauri a posé à plusieurs reprises ses mains sur ma taille, il me donnait de longues accolades me mettant mal à l'aise, m'embrassait sur la joue et m'interrogeait sur ma vie privée", a-t-elle déclaré dans un communiqué adressé par email à l'AFP vendredi par son avocate Vrinda Grover. "Le tournant s'est produit quand il m'a demandé de venir dans sa maison secondaire, en-dehors de la ville, pour un week-end. Il a clairement dit que sa femme ne serait pas là". Ces accusations, pour des faits intervenus en 2008, interviennent un mois après les poursuites officiellement engagées par la police contre Pachauri pour harcèlement sexuel envers une jeune femme ayant travaillé au TERI. La plaignante accuse son ancien patron, âgé de 75 ans, de l'avoir inondée d'emails et SMS inappropriés. Pachauri dément tout harcèlement et affirme que sa messagerie électronique et son mobile ont été piratés. Son avocat Ashish Dixit s'en est pris vendredi à l'avocate Vrinda Grover, qui défend la première plaignante et la femme ayant dévoilé ces nouvelles accusations, lui reprochant de mener "une campagne partiale" contre son client. L'Indien avait été forcé de démissionner de la présidence du Giec en février 2015 après la plainte de sa collègue. En février une deuxième employée avait avancé de nouvelles accusations de comportement déplacé contre Pachauri. (Belga)

Nos partenaires