L'Europe rejette le budget : le gouvernement Di Rupo se réunit

06/01/12 à 09:21 - Mise à jour à 09:21

Source: Le Vif

La Commission européenne a rejeté la proposition de budget de la Belgique pour 2012. Contrarié, le gouvernement Di Rupo n'accepte pas les calculs de la Commission, rapporte De Morgen.

L'Europe rejette le budget : le gouvernement Di Rupo se réunit

© Reuters

Le gouvernement aurait été informé de ce refus il y a une semaine. Dans une lettre transmise au Premier ministre Elio Di Rupo, l'Europe juge entre autres trop optimiste le déficit estimé par notre gouvernement.

Les six partenaires de la coalition étaient parvenus, après d'âpres négociations, à un accord sur le budget pour cette année. Celui-ci prévoit une croissance économique de 0,8% et un déficit du PIB de 2,8%. L'Europe, de son côté, calcule qu'avec une croissance de 0,8%, le déficit belge pour 2012 atteindra les 3,1% du PIB. Dans ce cas de figure, la Belgique irait à l'encontre des règles européennes en la matière qui prévoient un déficit maximum de 3% pour 2012.

Le gouvernement conteste

Les remontrances de l'Europe ont été très mal reçues au sein du gouvernement. Le Premier ministre Elio Di Rupo a convoqué un kern jeudi en vue de fournir une réponse à l'Europe. Les autorités belges contestent l'analyse de la Commission européenne et la méthode de calcul utilisée. Le kern a décidé de ne pas tenir compte de ces critiques et de maintenir sa proposition de budget.

Dans un courrier comprenant quelques notes techniques, la Belgique souligne que le déficit de 2,8% est parfaitement réalisable et qu'un nouveau contrôle sur le budget sera organisé en février. Leschiffres de la croissance économique et le déficit seront alors adaptés, a fait savoir le gouvernement belge au commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn.

Réunion en "kern"

Le gouvernement fédéral se réunit à 11 heures en comité ministériel restreint, ou "kern", pour y évoquer principalement les discussions qu'il mène actuellement avec la Commission européenne sur le budget 2012.

"Il faut remettre les choses en perspective. La lettre que la Commission a envoyée au gouvernement n'est pas un document formel. Comme c'est toujours le cas, il s'agit ici d'un échange informel classique ; la Commission n'a encore pris aucune décision officielle sur le budget", commentait-on.

Ce ne serait pas tant le taux de croissance retenu (0,8 %) par l'équipe Di Rupo que "le calcul de certaines mesures" qui poserait problème. "Le budget a été préparé dans d'autres circonstances, lorsque la Commission elle-même partait d'une prévision de croissance économique pour la Belgique de 0,9 %", ajoutait-on.

Un premier contrôle budgétaire est prévu en février. Les prévisions de croissance pourraient y être revues, alors que les chiffres définitifs du déficit budgétaire de 2011 seront connus.

L'Europe exige un déficit budgétaire inférieur à 3 % du Produit intérieur brut (PIB), raison pour laquelle gouvernement vise un taux de 2,8 %.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires