L'Europe centrale ne veut plus manger moins bien que l'Ouest

13/10/17 à 17:33 - Mise à jour à 17:34

Source: Belga

(Belga) Les pays d'Europe centrale ont vigoureusement protesté, vendredi à Bratislava, contre les différences de qualité entre les produits alimentaires de multinationales vendus dans leur région et dans les pays d'Europe occidentale.

"La situation est inacceptable pour les citoyens de la Slovaquie", a déclaré le Premier ministre Robert Fico à l'ouverture du "Sommet pour la qualité des produits égale pour tous", qui a réuni ses homologues hongrois, polonais et tchèque. La question des "deux poids, deux mesures" dans le domaine alimentaire, mais aussi dans celui des lessives - les mêmes produits dans les mêmes emballages affichent un contenu différent selon les pays où ils sont vendus, généralement de moindre qualité en Europe centrale - est soulevée depuis plusieurs mois par des responsables politiques et les médias de la région. "Cette pratique transforme certains Européens en citoyens de seconde zone", a dit le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka, qui a réclamé la révision de la directive européenne sur les pratiques commerciales déloyales, estimant que celle-ci "ne prévoit pas de sanctions suffisantes." Ces vues ont été appuyées par la commissaire européenne à la Justice, aux Consommateurs et à l'Egalité des genres, la Tchèque Vera Jourova. "Le problème ne réside pas dans la teneur en viande ou en sucre dans des produits précis, mais concerne quelque chose de plus important, la confiance des citoyens dans le marché commun européen", a-t-elle dit, rappelant que l'UE disposait de fonds pour financer des études de la qualité des produits alimentaires. La Slovaquie a mené récemment deux campagnes de tests de produits alimentaires. Sur 33 produits vendus en Slovaquie et en Autriche, quatorze se sont avérés différents dans leur composition, lors de tests menés par l'Administration Vétérinaire et Alimentaire. Le chef de cet organisme, Jozef Bires, a notamment indiqué que des bâtonnets de poisson commercialisés dans son pays contenaient moins de chair de poisson que les équivalents occidentaux. Des constatations similaires ont été faites en République tchèque, y compris pour les poudres de lessive comparées à celles vendues en Allemagne, et dans les pays baltes. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos