L'étudiant 2.0 est connecté et équipé

21/05/15 à 06:46 - Mise à jour à 06:46

Source: Belga

Disposer d'un ordinateur portable et de logiciels adéquats est très important pour les étudiants de l'enseignement supérieur, ressort-il d'une étude réalisée par Guido auprès de 3.000 étudiants belges.

L'étudiant 2.0 est connecté et équipé

© Belga

Quasiment tous les jeunes interrogés déclarent être en contact avec d'autres étudiants sur les réseaux sociaux, via par exemple un groupe Facebook en lien avec les cours.

Pour 66% des étudiants francophones sondés, l'ordinateur est un passage obligé au moins pour certains cours (contre 36% du côté néerlandophone). Sans surprise, les ordinateurs portables ont la cote, puisque plus de neuf étudiants sur dix en possèdent. Plus de la moitié (54,9%) y a consacré 600 euros et plus.

Par ailleurs, les web-séminaires ne sont pas très répandus, surtout en Belgique francophone, où ceux-ci concernent un élève sur dix. Près de la totalité des étudiants interrogés (96%) utilise les réseaux sociaux pour discuter des cours, par exemple via un groupe privé sur Facebook. Ils sont aussi très nombreux (96%) à contacter leurs professeurs en ligne, notamment par courriel.

Le smartphone est aussi largement utilisé. Seuls 11% n'en possèdent pas. En cours, les étudiants le dégainent pour envoyer des messages (81%), mais aussi pour regarder l'heure ou chercher des informations supplémentaires à propos du cours (28%).

Pour surfer, une large majorité (86%) utilise le réseau ouvert ou public de son établissement. Concernant la sécurité, six sondés sur dix déclarent y être attentifs lorsqu'ils surfent sur leur ordinateur.

En revanche, seul un tiers est concerné par cette question quand il s'agit du smartphone. La majorité des étudiants interrogés déclare avoir besoin de certains logiciels pour décrocher un diplôme. Seuls 14% n'utilisent jamais d'ordinateur pour les cours.

Dans ce domaine, la politique de téléchargement des établissements diffère d'une communauté à l'autre. La moitié des étudiants francophones se dit totalement libre d'acheter ou de télécharger les logiciels où ils le souhaitent. Ils sont 16% à déclarer que leur école prévoit une plateforme (légale) sur laquelle ils peuvent trouver les logiciels requis. En Flandre, plus d'un tiers des étudiants dispose d'une telle plateforme (35%). Globalement, 86% des étudiants interrogés à travers le pays estiment que l'école devrait fournir des logiciels au même titre que des livres ou manuels.

La majorité des étudiants estime d'ailleurs que les écoles qui désapprouvent les logiciels illégaux devraient proposer une version avec le meilleur rapport qualité-prix. Un tiers des étudiants serait prêt à payer 5 euros par mois pour un accès aux logiciels dont ils ont besoin.

Nos partenaires