L'état de santé de Bart De Wever sans gravité

21/11/13 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Le Vif

"L'état de santé du président de la N-VA Bart De Wever est moins grave que ce qu'on avait craint initialement" a déclaré son porte-parole Philippe Beinaerts au quotidien Gazet van Antwerpen.

L'état de santé de Bart De Wever sans gravité

© Belga

Ce mercredi midi, Bart De Wever a eu un malaise au parlement flamand. "Il a été immédiatement hospitalisé sur ordre du médecin du parlement flamand" a expliqué son porte-parole. "Sa vie n'a été en danger à aucun moment, mais son état était suffisamment sérieux pour se rendre à l'hôpital" a ajouté un membre de la N-VA.

D'après le journal Het Laatste Nieuws, Bart De Wever, qui se sentait déjà mal le matin, a fait remettre une interview avec un magazine flamand.

Pas d'arythmie

Comme De Wever souffrait de douleurs à la poitrine, la rumeur a couru qu'il s'agissait de troubles cardiaques. Pour l'instant, son porte-parole ne souhaite pas donner davantage de détails, "même si je peux démentir la rumeur qu'il s'agirait de problèmes cardiaques" a-t-il déclaré.

Une analyse a révélé qu'il ne s'agissait pas d'arythmie. Selon son entourage, De Wever souffre de problèmes de tension et de symptômes dus au stress et à la fatigue.

Depuis des années, De Wever mène une vie très chargée ponctuée de stress et de fatigue. Selon son entourage, le cumul des charges de bourgmestre d'Anvers et de président de parti la N-VA le ronge.

D'après Het Laatste Nieuws, les spéculations sur le confédéralisme et son rôle aux élections de 2014 ne font qu'empirer son état.

On ignore quand De Wever pourra quitter l'hôpital. D'après l'administration de la ville d'Anvers, il pourrait rentrer chez lui assez rapidement. Le premier échevin Koen Kennis (N-VA) a repris les tâches de bourgmestre d'Anvers.

Le mois passé, l'épouse de Bart De Wever, atteinte d'une déchirure artérielle, avait également été hospitalisée d'urgence.

Le malaise de Bart De Wever a fait grand bruit au conseil communal anversois. Après une réprimande de Marc Van Peel (CD&V) à Anke Van dermeersch (Vlaams Belang) suite à un tweet déplacé, Filip De Winter (Vlaams Belang) a déclaré : "Je ne sais pas si De Wever est stratégiquement malade ou s'il est un stratège malade, mais il s'agit sans doute de cette dernière option". Indigné, le groupe N-VA a quitté la salle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires