L'Etat de New York supprime à son tour une taxe sur les tampons

26/05/16 à 00:21 - Mise à jour à 00:21

Source: Belga

(Belga) L'Etat de New York va supprimer une taxe sur les protections périodiques, à l'instar d'autres Etats américains et pays où, jugée sexiste, elle avait suscité des mouvements de protestation.

L'Etat de New York supprime à son tour une taxe sur les tampons

L'Etat de New York supprime à son tour une taxe sur les tampons © BELGA

Le Sénat de cet Etat du nord-est des Etats-Unis a adopté à l'unanimité mercredi une proposition de loi qui exempte les ventes de tampons, serviettes hygiéniques et autres protections périodiques d'une taxe de 4%. Le texte doit encore être ratifié par le gouverneur Andrew Cuomo pour devenir une loi. D'autres Etats américains ont déjà adopté des lois similaires comme le Massachusetts, le New Jersey et la Pennsylvanie. "Cela fait des décennies qu'on travaille à la révocation de cette taxe déconnectée de la réalité", a fait valoir la sénatrice Susan Serino, qui soutient le texte. "C'est une victoire pour les femmes qui subissent en grande partie le fardeau de cette taxe depuis des générations". M. Cuomo a salué la suppression d'une taxe "injuste et régressive" pour les femmes et assuré qu'il ratifierait le texte. Ces taxes suscitent un tollé grandissant dans le monde, avec des pétitions en ligne qui ont recueilli des centaines de milliers de signatures. Le Canada, la France, l'Irlande, les Pays-Bas et l'Espagne figurent parmi les pays qui ont réduit ou supprimé ces taxes. Au Royaume-Uni, le gouvernement a été vivement critiqué quand il a maintenu l'an dernier une taxe de 5% sur les tampons. Il avait alors annoncé qu'il verserait des millions de livres à des organisations caritatives pour femmes. (Belga)

Nos partenaires