l'Etat belge ne peut plus "balader" Farid Bamouhammad

12/09/12 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Le Vif

Le tribunal des référés de Bruxelles a ordonné mercredi matin à l'Etat belge d'arrêter de transférer Farid Bamouhammad à intervalle régulier de prison en prison, a indiqué son avocat, Marc Nève, à l'Agence Belga, confirmant une information publiée par le Soir sur son site internet.

l'Etat belge ne peut plus "balader" Farid Bamouhammad

© Image Globe

Une amende de 5.000 euros est prévue en cas d'infraction.

Farid Bamouhammad, considéré comme un détenu difficile, est transféré régulièrement de prison en prison, où son arrivée fait souvent l'objet d'un préavis de grève des gardiens. Il a encore été changé de prison vendredi dernier, passant de la prison d'Andenne à celle de Namur, comme les gardiens d'Andenne en avaient obtenu la promesse.

L'administration pénitentiaire examine la décision

L'administration pénitentiaire examine la décision du tribunal des référés de Bruxelles et ne souhaite pas encore faire de commentaire, a indiqué Laurent Sempot, le porte-parole de la DG EPI (direction générale des établissements pénitentiaires). Le tribunal a ordonné mardi à l'Etat belge de suspendre sa politique de transfèrement de Farid Bamouhammad et de lui trouver une prison "fixe". Farid Bamouhammad, considéré comme un détenu difficile, a été transféré à 34 reprises depuis 2006. L'ordonnance du tribunal des référés est exécutoire par provision, ce qui signifie qu'elle s'applique immédiatement, même si un appel reste possible. L'amende liée à une éventuelle infraction ne sera quant à elle exigible qu'après la signification du jugement. "Nous examinons l'arrêt et ne souhaitons pas faire de commentaire pour le moment", a simplement précisé Laurent Sempot.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires