L'"espace ouvert" porte en lui des germes de communauté métropolitaine

28/01/16 à 19:52 - Mise à jour à 19:52

Source: Belga

(Belga) Les administrations urbaines et de l'"espace ouvert", bruxelloise et flamande ont mené ensemble, avec l'appui de bureaux d'architectes-urbanistes, une étude sur les "paysages métropolitains" et en particulier sur le rôle de l'espace ouvert dans la zone centrale du pays, comprenant Bruxelles et sa périphérie.

L'"espace ouvert" porte en lui des germes de communauté métropolitaine

L'"espace ouvert" porte en lui des germes de communauté métropolitaine © BELGA

Le rapport de ce travail a servi jeudi de fil rouge à un colloque organisé jeudi après-midi dans les locaux de Bruxelles Environnement, sur le site de Tour et Taxis, à quelques mètres de la future implantation de l'administration flamande. Les différents protagonistes de cette étude, à savoir entre autres, les deux maîtres-architectes des Régions flamande et bruxelloise, Bruxelles Environnement, la Vlaamse Landmaatschappij, l'agence flamande pour la nature et le bois, l'espace Flandre (Ruimte Vlaanderen), Bruxelles Développement Urbain, ..., ont échangé les regards qu'ils portent sur quatre zones paysagères et les systèmes urbain, agricole, hydrographique et vert qui s'y croisent, à savoir le sud de la vallée de la Senne, la vallée du Molenbeek, le nord de la zone du canal, et le Scheutbos qui ne s'arrêtent pas aux limites des Régions flamande et bruxelloise. L'après-midi d'échange a été ponctuée d'une remise et d'une présentation de l'ouvrage aux représentants des ministres-présidents flamand Geert Bourgeois (N-VA) et Rudi Vervoort (PS) qui se sont félicités du travail de fond réalisé dans un sain esprit de collaboration. (Belga)

Nos partenaires