L'énergie verte coûtera 7 milliards d'euros aux Wallons d'ici 2020

05/04/14 à 09:11 - Mise à jour à 09:11

Source: Le Vif

Le soutien aux énergies renouvelables, principalement aux panneaux solaires photovoltaïques, coûterait un total de 6,9 milliards d'euros d'ici 2020 en raison de la politique actuelle des autorités wallonnes, annonce samedi L'Echo sur base d'une analyse de l'ancien patron d'Electrabel, Jean-Pierre Hansen.

L'énergie verte coûtera 7 milliards d'euros aux Wallons d'ici 2020

© Image globe

Ce dernier a présenté son analyse lors d'un colloque organisé aux HEC-ULg à Liège. Il en ressort que les acteurs de la production et de la fourniture d'électricité ont facturé aux consommateurs wallons un total de 514 millions d'euros en matière de certificats verts (CV) en 2013.

Ce montant correspond au nombre de CV -6,6 millions- émis en 2013 par le régulateur wallon, la CWAPE. Les fournisseurs d'électricité ont l'obligation d'en acheter un certain nombre. En 2013, ils auraient acheté un total de 3,5 millions de CV à 65 euros l'unité qu'ils ont ensuite refacturé aux clients pour un total de 267 millions d'euros. Le gestionnaire du réseau Elia en a lui acquis 2,8 millions pour un total de 182 millions d'euros, un montant auquel il faut rajouter une enveloppe de 65 millions d'euros correspondant à la cotisation spéciale pour le soutien à l'éolien en mer.

Pour l'année 2020, Jean-Pierre Hansen évalue à 10,7 millions le nombre de CV qui seront émis par le régulateur wallon. Il a en outre estimé la cotisation spéciale pour l'éolien offshore à 255 millions d'euros. En prenant en compte un coût du certificat vert de 65 euros, il obtient un total d'1,1 milliard d'euros qui seront facturés aux consommateurs wallons.

"Je ne fais pas de commentaires, je regarde juste les chiffres et je me demande si on a les moyens d'une telle politique. On a payé trop et trop tôt. Les autorités wallonnes ont voulu être exemplaires sur le renouvelable alors qu'elles n'en ont sans doute pas les moyens", estime l'ancien patron d'Electrabel, cité dans L'Echo.

Toujours d'après les calculs de Jean-Pierre Hansen, la réalisation de l'objectif européen à l'horizon 2020 en matière d'énergies renouvelables devrait coûter environ 2,9 milliards d'euros. Mais, selon lui, en raison de la politique wallonne de soutien aux énergies vertes, principalement aux panneaux photovoltaïques, l'ardoise atteindrait 6,9 milliards d'euros, soit un surcoût de 4 milliards d'euros.

Nos partenaires