L'Eglise met en garde contre l'Euthanasie des personnes démentes

02/03/15 à 13:58 - Mise à jour à 14:21

Source: Belga

Les évêques catholiques de Belgique ont publié lundi une tribune d'opinion dans laquelle ils lancent une mise en garde contre l'extension de l'euthanasie aux personnes démentes. Ils dénoncent également une "dérive" du régime actuel de l'euthanasie en Belgique.

L'Eglise met en garde contre l'Euthanasie des personnes démentes

© Thinkstock

"Depuis la loi de 2002 sur l'euthanasie, le constat s'impose: la dérive prédite à l'époque est devenue réalité. Les limites de la loi sont systématiquement contournées, voire transgressées. L'éventail des groupes de patients entrant en ligne de compte pour l'euthanasie ne cesse de s'élargir", affirment les évêques dans La Libre et De Standaard.

L'Eglise redoute qu'une nouvelle étape soit franchie avec l'extension aux personnes démentes: le critère de souffrance intolérable serait remplacé par la perte de la capacité cognitive, selon elle.

"Nous nous opposons résolument à cette tendance. Une perte d'autonomie n'est pas, pour nous, synonyme de perte de dignité", soulignent-ils.

A leurs yeux, quand un homme réclame une attention et des soins redoublés, la réponse doit être la "solidarité inconditionnelle" et non l'euthanasie.

Sous la législature précédente, le sénateur Jacques Brotchi (MR) avait déposé une proposition visant à élargir l'actuelle loi sur l'euthanasie aux personnes atteintes d'une maladie neurodégénérative ou de toute autre affection cérébrale à un stade avancé et irréversible. En vertu de ce texte, un patient pourrait transcrire ses volontés dans sa déclaration anticipée. Il y décrirait "sa définition de la perte de conscience" et les conditions de son état qui, si elles sont respectées en plus des autres conditions légales, pourraient aboutir à une demande d'euthanasie.

A ce jour, aucune proposition de loi n'a été déposée à la Chambre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires