L'Eglise catholique de Guam poursuivie pour des faits présumés de pédophilie

02/11/16 à 05:19 - Mise à jour à 05:22

Source: Belga

(Belga) Quatre anciens enfants de choeur ont engagé des poursuites contre l'Eglise catholique à Guam, pour des agressions sexuelles dont ils auraient été victimes de la part de deux prêtres dans ce territoire américain du Pacifique dans les années 1950 et 1970.

Les quatre hommes ont déposé plainte séparément devant la Cour supérieure de Guam mardi, et trois d'entre eux accusent spécifiquement l'archevêque Anthony Apuron de les avoir agressés alors qu'ils étaient enfants. L'archevêque, qui nie les faits, a renoncé à sa charge et attend actuellement son procès canonique à Rome. Ces accusations, qui ont refait surface début 2016, remontent aux années 1970, alors qu'Anthony Apuron n'était encore que prêtre. Dans la quatrième plainte, un autre ancien enfant de choeur affirme avoir été la victime d'un autre prêtre, Louis Brouillard, dans les années 1950. "Ces plaintes vont permettre à l'Eglise de soigner ce cancer causé par ces prêtres pédophiles et de restaurer l'Eglise catholique dans sa gloire", a plaidé Me David Lujan, le représentant des quatre plaignants, sans révéler le montant des dommages et intérêts demandés. En septembre le gouvernement de Guam avait levé la prescription pour les faits d'agressions sexuelles sur mineurs, permettant à ces plaignants d'engager des poursuites. Un représentant du pape François avait alors dénoncé cette mesure, estimant qu'elle risquait de mener à de nombreuses plaintes et à la faillite financière de l'Eglise catholique locale. (Belga)

Nos partenaires