L'édition 2016 du festival Anima a mis en lumière la production belge

14/02/16 à 22:42 - Mise à jour à 22:42

Source: Belga

(Belga) La 35e édition du festival international du film d'Animation de Bruxelles Anima s'est clôturée dimanche soir au Flagey, à Ixelles. La fréquentation record de l'an passé (40.000 visiteurs, dont 28.000 à Bruxelles) tend à être réitérée cette année, a indiqué la directrice du festival Doris Cleven sur base des chiffres partiels communiqués.

Sur les 1.300 films reçus, figurent 120 courts métrages belges. Le festival a estimé que la qualité des oeuvres belges de cette édition méritait de présenter trois programmations au lieu des deux habituelles, soit 30 courts métrages nationaux. Le professionnel néerlandais Bram Mondy a remporté le prix Anima du meilleur court métrage belge offert par la Sabam avec son premier projet personnel "Rapsodie en Rose". L'histoire sans dialogue est celle de Georges, un retraité qui pense à sa femme décédée Lou-Lou. Ce deuil, qui se vit au travers des souvenirs de leur duo musical, est tendrement adouci par une imagerie en 2D surréaliste. Le grand Prix Anima 2016 du meilleur court métrage de la Fédération Wallonie-Bruxelles est allé au court métrage "De Longues Vacances" de Caroline Nugues-Bourchat, dans lequel un père raconte l'histoire d'une sirène qui ne savait pas chanter à sa fille pour lui faire comprendre qu'il a perdu son emploi. La jeune française Chloé Alliez (27 ans) a remporté trois prix pour son court métrage "Toutes Nuancées", à savoir le prix Anima du meilleur court métrage étudiant belge, le prix de la RTBF et le prix Cinergie. Ce stop-motion est fait avec des matériaux de récupération, un style qu'elle a perfectionné tout au long de ses études supérieures à Saint-Luc et La Cambre. C'est une déclaration d'amour aux femmes en général, et à celles qui ont marqué sa vie en particulier. La voix off, qu'on croit masculine, se révèle être celle d'une femme. "J'ai les mêmes raisons que les hommes d'aimer les femmes", explique Chloé Alliez. "C'était aussi l'occasion de complimenter toutes les femmes". Le studio bruxellois nWave a ouvert le festival avec son 4e long métrage en 3D "Robinson Crusoé", leur premier étant "Fly me to the moon". "On voulait vraiment rendre hommage à l'industrie belge", explique Doris Cleven. "Peu de gens savent qu'on a à Bruxelles un grand studio qui distribue ses films dans le monde entier". (Belga)

Nos partenaires