L'écrivain Andreï Makine élu à l'Académie française

03/03/16 à 17:56 - Mise à jour à 17:56

Source: Belga

(Belga) L'écrivain Andreï Makine a été élu jeudi à l'Académie française dès le premier tour, rapporte la presse française. L'écrivain russe, naturalisé français, succède à la romancière algérienne Assia Djebar, décédée en 2015.

L'écrivain Andreï Makine élu à l'Académie française

L'écrivain Andreï Makine élu à l'Académie française © BELGA

Huit candidats étaient en lice dont un lycéen de 15 ans, Valentin Ogier, qui n'a obtenu aucune voix. Il n'existe pas d'âge minimum pour se présenter à l'Académie qui n'accepte pas en revanche les candidats âgés de plus de 75 ans. C'est donc Andreï Makine qui a remporté l'élection. L'écrivain est né en 1958 en Russie et il obtient la nationalité française en 1996. Son quatrième roman, "Le Testament français", publié en 1995, lui vaut une reconnaissance du public et de la critique. Au total, l'auteur a signé seize livres. Il a également publié quatre romans sous le pseudonyme de Gabriel Osmonde. "C'est tout naturellement que j'écris en français, et ce depuis mon arrivée en France" en 1987, se souvenait Andreï Makine dans un rare entretien publié par le quotidien Le Figaro au début des années 2000, rapporte l'AFP. En 2005, il a reçu pour l'entièreté de son ?uvre le prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco et en 2014, le prix Mondial de la Fondation Simone et Cino del Duca-Institut de France. Ces deux récompenses sont souvent considérées comme des portes d'entrée à l'Académie. L'institution, créée en 1635 par le cardinal de Richelieu, réglemente l'usage de la langue française. Elle est composée de 40 membres. Un fauteuil est considéré vacant quelques mois après le décès de son propriétaire. L'élection du nouveau membre se tient alors. Andreï Makine fait désormais partie du cercle prestigieux des Immortels. Son élection devra être approuvée par le président de la République française, protecteur de l'Académie. Il devra ensuite patienter au moins un an avant de revêtir l'habit vert et être reçu officiellement dans la Coupole, lors d'une cérémonie à huis clos. (Belga)

Nos partenaires