"L'économie belge est aujourd'hui sur la bonne voie"

13/10/15 à 11:32 - Mise à jour à 11:50

Source: Belga

"Optimiste" mais "réaliste", le chef du gouvernement a fait étalage du bilan d'un an d'action politique de la suédoise à l'occasion de la rentrée parlementaire, se refusant à toute forme de "triomphalisme" alors que l'économie belge est traditionnellement dépendante d'une situation internationale, qui est actuellement difficile.

"L'économie belge est aujourd'hui sur la bonne voie"

© Belga

"Optimiste" mais "réaliste", le chef du gouvernement a fait étalage du bilan d'un an d'action politique de la suédoise, se refusant à toute forme de "triomphalisme" alors que l'économie belge est traditionnellement dépendante d'une situation internationale, qui est actuellement difficile.

La croissance est de retour, elle est certes légèrement en-dessous de la moyenne de la zone euro, mais ce gouvernement n'en est qu'à ses débuts, a souligné M. Michel, rappelant les mesures prises pour favoriser le pouvoir d'achat et offrir aux entreprises un cadre permettant la création d'emplois. "Créer les conditions pour plus d'emplois dans notre pays. Jobs, jobs, jobs", a insisté le Premier ministre, soulignant également le caractère "social" d'un gouvernement qui n'oublie pas les plus démunis à travers la revalorisation de l'enveloppe Bien-Être. La Belgique ne pourra pas tout, toute seule, raison pour laquelle elle s'engage aussi dans l'approfondissement de l'union économique et monétaire européenne, a dit M. Michel. Le gouvernement a été confronté en un an à deux manifestations monstres de plus de 100.000 personnes. "Les premières décisions n'ont pas toujours été faciles à prendre. Nous devons certainement mieux expliquer. Nous devons mieux convaincre", a-t-il dit.

Le discours de Charles Michel

Monsieur le Président,

Chers collègues,

La lucidité est la première condition pour prendre de bonnes décisions. Pour nos concitoyens et dans l'intérêt général.

Nos atouts sont nombreux : la localisation au coeur de l'Europe et la présence de nombreuses institutions internationales par exemple.

Nos infrastructures, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires, la productivité de notre main-d'oeuvre, son multilinguisme sont aussi des points forts, largement reconnus au-delà de nos frontières.

L'économie belge est aujourd'hui sur la bonne voie. La voie de la croissance durable pour maintenir des standards de vie de qualité.

La Banque nationale table, dans ses dernières prévisions, sur une croissance économique de 1,3% en 2015. C'est légèrement en-dessous (0,2%) de la moyenne escomptée pour la zone euro.

Ces chiffres ne prennent pas encore en compte l'impact de nos dernières mesures économiques et fiscales. Ces mesures seront analysées par le Bureau du Plan et la Banque nationale.

La croissance est favorisée par une hausse de la consommation, la baisses des prix pétroliers et la dépréciation de l'euro.

La croissance des exportations devrait atteindre 3,4% en 2015 et même 4,2% en 2016.

Le nombre de faillites a diminué de 14% cet été par rapport à l'an passé.

Les investissements des entreprises ont augmenté de 2,6% en 2014 et devraient croitre de 3,3% en 2015 et en 2016.

Le nombre de crédits hypothécaires a augmenté de 31% par rapport à l'année passée.

Bien sûr ces signaux sont encourageants. Nous sommes sur le bon chemin. Mais ces signaux ne sont pas encore assez structurels. Hors de question de verser dans une forme de triomphalisme.

Nous sommes optimistes mais nous ne sommes pas naïfs.

Les développements économiques et géopolitiques internationaux ont et auront une influence sur notre situation.

La croissance sur les marchés émergents a ralenti. Or, ils représentent une part de plus en plus importante dans l'économie mondiale.

Le FMI, par exemple, a revu ses prévisions de croissance à la baisse pour s'établir à 3,1%, soit 0,2% de moins que lors des prévisions de juillet.

La réalité économique est en mouvement perpétuel. Il y a des incertitudes qui pèsent sur la croissance mondiale. Nous devons donc renforcer nos avantages comparatifs et corriger nos points de fragilité.

Renforcer notre modèle économique au service des protections sociales. Pas seulement la croissance quantitative mais aussi l'amélioration qualitative des standards de vie. Voilà quel est notre objectif.

Nous devons donc mettre notre budget en ordre. Le respect de nos engagements européens est garanti. Nous avons choisi d'assainir nos finances publiques. Nous voulons résorber les déficits pour enrayer le cercle vicieux de l'endettement.

Nous veillons à dépenser moins et à dépenser mieux. Le budget 2015 sera ajusté avec une amélioration du solde structurel de 0,6% en 2015 ainsi qu'en 2016. L'objectif est d'atteindre l'équilibre structurel en 2018.

Nous réaliserons un monitoring régulier de la situation budgétaire et de l'exécution des réformes économiques et sociales.

Dames en heren,

Het regeerakkoord is gebaseerd op een maatschappelijk project. Het drieluik "vrijheid, solidariteit en verantwoordelijkheid" vormt de hoeksteen van dit politieke project.

De economische ontwikkeling is geen doel op zich.

Economische ontwikkeling en jobcreatie staan ten dienste van onze sociale bescherming. Dat is ons doel. We praten niet alleen over solidariteit. Wij werken er aan.

De eerste prioriteit is het ondersteunen van de jobcreatie. We hebben onmiddellijk maatregelen genomen om de investeringen te versterken en om het creëren van bijkomende banen gemakkelijker te maken.

99% van de ondernemingen zijn kleine of middelgrote ondernemingen. Ze vormen de ruggengraat van onze economie en dus van onze welvaart.

We stimuleren de ondernemerszin en het initiatief. Wij willen zij die risico's nemen steunen zodat ze bijkomende jobs kunnen creëren.

De tax shelter voor starters is een sterke fiscale aanmoediging om de toegang tot financiering te versoepelen en zo de economie te ondersteunen.

We zijn ervan overtuigd dat de digitale agenda een unieke kans biedt voor ons land.

De digitale economie zou met 8% moeten groeien in de komende vijf jaar. "Digital Belgium" moet ons land in de top drie krijgen van de meest gedigitaliseerde landen in Europa.

We zijn ervan overtuigd dat er 1 000 nieuwe start-ups en 50 000 nieuwe jobs kunnen worden gecreëerd.

Ook de ontwikkeling van e-commerce is een spectaculaire en exponentiële verandering. We mogen de boot niet missen. Sinds enkele maanden plegen de sociale partners overleg om het nachtwerk in verband met e-commerce aan te passen. De regering zal erop toezien dat de nodige beslissingen vanaf eind dit jaar kunnen worden genomen.

Ook in de horeca is er heel wat toegevoegde waarde en werkgelegenheid. Iedereen beseft dat dit een zeer specifieke sector is, door de onvoorspelbaarheid van de werkdruk en dus van de uren.

De horeca heeft lang gewacht op een aangepaste antwoorden. We hebben flexijobs ingevoerd. We hebben het regime van de overuren versoepeld. En we hebben het systeem van de gelegenheidsarbeid aantrekkelijker gemaakt. Dat zijn concrete antwoorden.

De bouw wordt geconfronteerd met een paradox. Enerzijds zijn de activiteiten in de bouw in ons land toegenomen met 1,8%. Maar anderzijds ondergaat de sector een echte aderlating wat betreft jobs voor binnenlandse werknemers.

De sector brengt elk jaar meer dan 20 miljard euro op voor ons budget (hetzij 11,6 procent).

Deze cruciale sector is vandaag in moeilijkheden. Sociale dumping zorgt voor oneerlijke concurrentie voor onze ondernemingen. We hebben het alarmsignaal gehoord. We werken al vele maanden samen met de werkgevers en de vakbonden. De eerste maatregelen in de strijd tegen sociale dumping zijn al genomen. We moeten de illegale detacheringen van werknemers efficiënter bestrijden. In een breder kader moet zowel de strijd tegen de sociale als de fiscale fraude centraal staan. De batterij maatregelen die we al hebben genomen zullen hun effect niet missen.

Chers collègues,

Le travail réalisé en un an est gigantesque.

  • · La baisse des cotisations sociale de 33 à 25%. · L'exonération des charges pour les premiers emplois créés dans les PME. · Les améliorations au statut social des indépendants. · La suppression des plafonds de rémunération pour le travail des pensionnés. · La réforme du revenu pour complément de chômage. · Le tax shelter et le crowdfunding pour le financement des PME. · La modernisation du crédit-temps.· La réforme des allocations d'insertion. · La reconnaissance et l'amélioration du statut des aidant-proches. · ...

Voici quelques-unes des décisions déjà engagées. Avec une obsession : créer les conditions pour plus d'emplois dans notre pays. Jobs, jobs, jobs.

Et nous voulons aller plus loin.

Nous avons pris l'engagement de réaliser une réforme fiscale et un tax-shift. Cet engagement est tenu.

Le travail en Belgique est trop taxé. Toutes les enquêtes internationales l'ont montré.

Nous voulons réaliser un glissement de fiscalité pour augmenter les salaires nets et baisser les charges qui freinent l'embauche.

Plus de salaire poche pour tout le monde, et prioritairement pour les bas et les moyens salaires.

Nous voulons baisser la pression fiscale globale. Nous devons donc améliorer le rapport qualité-prix du fonctionnement de l'Etat. Nous avons d'ores et déjà lancé le processus de redesign de nos administrations afin de nous adapter aux mutations et de mieux respecter l'argent public.

Chers collègues,

Nous injectons 8,3 milliards d'euros de carburant dans le moteur économique de notre pays. Ce n'est pas un slogan. C'est une décision.

Et nous sommes concrets. Dès 2016, les salaires seront augmentés jusqu'à 83 euros nets par mois pour les plus bas d'entre eux.

A la fin de la législature, les baisses d'impôts oscilleront entre minimum 74 euros par mois, jusqu'à 146 euros par mois pour les bas salaires.

1752 euros nets par an. Largement plus qu'un treizième mois.

Promesse tenue !

Ce Gouvernement est authentiquement social et responsable.

Nous réformons l'impôt des personnes physiques.

Nous augmentons pour tout le monde le seuil à partir duquel le premier euro d'impôt est payé.

Nous augmentons la déductibilité des frais forfaitaires.

Nous réformons le taux de 45%.

Et nous supprimons le taux de 30%.

C'est une réforme historique.

Tout bénéfice pour tous les salaires. Particulièrement pour les salaires les plus bas et les salaires moyens.

Dames en heren, Deze belastingverminderingen worden gefinancierd door nieuwe belastingen op inkomsten uit kapitaal. Ik denk bijvoorbeeld aan de verhoging van de roerende voorheffing, de regularisatieprocedures, de Kaaimantaks en de taks op beursverrichtingen en de taks op de financiële speculatie.

Nog nooit heeft een regering zoveel gebruik gemaakt van het inkomen uit kapitaal om een belastingvermindering op arbeid te financieren.

We hebben de heffingen verhoogd om schadelijk gedrag voor het leefmilieu of de gezondheid te ontmoedigen.

De verhoging van de accijnzen op diesel en de verlaging van die op benzine, ligt perfect in de lijn van deze milieuvriendelijke aanpak. Enkele weken voor het begin van de klimaatconferentie van Parijs nemen we onze verantwoordelijkheden ten volle op.

In dezelfde geest kadert de verhoging van de heffingen op tabak en alcohol in de preventie op het vlak van volksgezondheid.

De strijd tegen de fiscale fraude moet een permanent gevecht zijn. We versterken onze samenwerking op internationaal niveau.

Niet alleen zijn alle maatregelen die in het verleden werden genomen, bevestigd.

Maar we hebben ook beslist een honderdtal extra ambtenaren in dienst te nemen om de controles te versterken.

De budgettaire doelstelling is ambitieus. We willen meer dan een half miljard euro terugvorderen.

Die loonhandicap met onze buurlanden heeft de afgelopen jaren duizenden banen verwoest en het creëren van duizenden andere jobs in de weg gestaan.

Chères collègues, Ce handicap salarial avec nos pays voisins a détruit ces dernières années des milliers d'emplois et a empêché la création de milliers d'autres.

Ici aussi, l'engagement est tenu. Nous baissons massivement les charges pour encourager la création de nouveaux emplois.

Les bas salaires sont bien sûr privilégiés.

Et je suis précis. Dès 2016, les cotisations patronales passeront de 17,3 à 13% sur un salaire de moins de 1500 euros.

Avant la fin de la législature, ce sera 10,9%.

J'ose l'affirmer. Nous franchissons ici un pas historique.

Bientôt, le handicap salarial ne sera plus qu'un mauvais souvenir du passé.

Et le secteur non marchand n'est pas oublié. Une part substantielle de la baisse des charges lui est consacrée. Cela traduit, ici aussi, notre volonté de défendre un projet juste et équitable.

Aller plus loin. C'est aussi le choix que nous portons pour les PME et les indépendants. 580 millions d'euros sont mobilisés. Et ici aussi, nous sommes parfaitement cohérents. L'emploi, les investissements et le pouvoir d'achat. Ce sont nos trois objectifs.

Nous décidons l'exonération complète et à vie des cotisations patronales pour le premier recrutement par un indépendant ou une PME.

Cette mesure est valable pendant les 5 prochaines années.

Concrètement, cela représente une baisse des charges de plus de 11.000 euros par an par rapport à la situation actuelle.

Et ce n'est pas tout. Nous élargissons les exonérations pour le deuxième emploi jusqu'au sixième recrutement. Cette mesure entre en vigueur avec effet rétroactif au 1er janvier 2015.

Concrètement, une PME qui engage pourra réinvestir jusqu'à 101.000 euros en 4 ans par rapport à la situation antérieure.

Par ailleurs, nous doublons la mesure de déduction d'investissement productif dans les PME.

Nous augmentons aussi le pouvoir d'achat des indépendants. En effet, nous baissons en trois ans les cotisations de 22 à 20,5%. Cela représente concrètement un gain jusqu'à plus de 800 euros par an.

Plus que jamais, les PME et les indépendants sont nos partenaires pour la prospérité.

Agriculture

Chers collègues,

L'agriculture est un secteur économique à part entière. Et il est confronté à des difficultés récurrentes.

Nous agissons en mettant en place des mesures d'assouplissement du paiement des allocations sociales ou encore en consacrant les exonération fiscales sur les aides de la PAC.

Et, dans le respect des compétences des régions, nous continuerons à plaider sur le plan européen pour augmenter le prix d'intervention dans le cadre de la crise du lait ou encore pour élaborer un plan de soutien aux éleveurs de viande bovine.

Energie, climat

Chers collègues,

L'énergie représente un enjeu stratégique. C'est un débat difficile, nous l'avons mesuré dans ce Parlement. C'est un sujet complexe. Nous visons l'équilibre optimal entre la sécurité d'approvisionnement, la compétitivité et le coût de l'énergie. La dimension environnementale et climatique est bien sûr fondamentale.

Afin de garantir l'approvisionnement, la loi de prolongation des unités nucléaires Doel I et II a été votée. Les avis des autorités indépendantes en matière de sécurité sont essentiels à nos yeux.

Le prochain défi est de réussir à travailler main dans la main avec les régions afin de définir ensemble une politique énergétique interfédérale.

Beste collega's,

Ook de ontwikkeling van het treinvervoer moet een prioritaire uitdaging zijn. De strategische visie voor de spoorwegen werd aan de verschillende actoren voorgesteld. Dit plan moet de kwaliteit van de dienstverlening aan de klant vooropstellen: stiptheid, toegankelijkheid, veiligheid en netheid.

Verkeersongevallen zorgen jaarlijks voor tal van drama's voor vele families. We willen ook de straffeloosheid aan het stuur volop bestrijden. Nauw overleg met de deelgebieden, met respect voor ieders bevoegdheden, zal hierbij belangrijk zijn.

Beste collega's,

De strategie voor de luchthavens is een gevoelig onderwerp. We moeten een evenwicht vinden tussen het behoud van een economische activiteit die jobs creëert en het verminderen van de geluidsoverlast voor de buurtbewoners. Zoals aangekondigd, werd een moratorium ingesteld op het oude plan voor de vluchten over Brussel. Zo werd het aantal mensen dat last heeft van de vluchten drastisch verminderd.

We weten dat deze oplossing niet perfect en niet definitief is. De regering zal blijven overleggen met de buurtbewoners en met de betrokken overheden. Ik doe ook een oproep aan de regionale overheden om samen naar de beste oplossingen te streven.

Overheidsbedrijven

De overheidsbedrijven zijn een strategische uitdaging. We willen ze wendbaarder maken om beter bestand te zijn tegen sociale en economische veranderingen. Het ontwerp tot herziening van de wet van 1991 is goedgekeurd door de regering om een "level playing field" te creëren zodat de overheidsbedrijven hun concurrentiepositie kunnen verbeteren. Mijnheer de voorzitter,

Waarde collega's,

Wij zetten in op twee elementen.

Onze generatie moet vandaag moedige en noodzakelijke beslissingen nemen om onze sociale bescherming te vrijwaren.

Door de stijging van de levensverwachting zijn er nieuwe financiële middelen nodig om de toegang tot kwaliteitsvolle gezondheidszorg te garanderen. En om de duurzame betaling van goede pensioenen te waarborgen. Wij willen geen geneeskunde aan twee snelheden. Wij zijn voorstander van de vrije keuze voor de patiënt en de therapeutische vrijheid voor de arts. We hebben bij voorbeeld de hervorming van de financiering van de ziekenhuizen ingezet om kwaliteit te koppelen aan verantwoordelijkheid. We hebben een pact gesloten met de farmaceutische sector om de evolutie van de prijs van de geneesmiddelen te beheersen, en tegelijkertijd de mogelijkheden voor onderzoek en innovatie te garanderen. De toekomst van de pensioenen is in de eerste plaats een test voor de solidariteit tussen de generaties. Natuurlijk is het eenvoudiger om de mensen te laten geloven dat we minder lang moeten werken terwijl we de pensioenen verhogen. Maar dat is niet de realiteit. We hebben dus beslist om de voorwaarden voor de verschillende vormen van vervroegde uittreding te beperken. We hebben ook beslist om de wettelijke pensioenleeftijd geleidelijk aan te verhogen (67 jaar vanaf 2030). De nationale pensioencommissie krijgt vorm. We engageren ons voor een verantwoordelijke dialoog met de sociale partners om de modaliteiten van deze hervorming vast te leggen.

Beste collega's, Eén Belg op zeven leeft onder de armoedegrens. Niemand kan werkloos blijven bij deze vorm van uitsluiting. Ook hier treden we in actie.

De re-integratieprojecten om daklozen een stabiele woning te bezorgen, worden verlengd en naar een groter aantal gemeenten uitgebreid. Nieuwe projecten om alleenstaande moeders met lage inkomens beter te ondersteunen, zullen worden geconcretiseerd.

De kinderarmoede zal worden aangepakt via de ondersteuning van lokale initiatieven.

Last but not least is de toekenning van automatische rechten en de verhoging van de sociale minima een prioriteit.

Ik ben er trots op dat deze regering de welvaartsenveloppe heeft verhoogd met 44% in vergelijking met de vorige periode.

De minima zijn vanaf september met 2% verhoogd. 1, 8 miljoen gepensioneerden hebben 15% meer vakantiegeld gekregen. Op dezelfde wijze worden de forfaits en de minima in de werkloosheid en het leefloon met 2% verhoogd.

Ook hier willen we nog beter doen. Vanaf 2016 gaat er 50 miljoen euro extra naar de verhoging van het leefloon, de igo's en de laagste pensioenen.

In totaal zullen meer dan 2,5 miljoen burgers de positieve effecten van deze maatregelen ondervinden. Dat zijn de feiten.

We hebben ook beslist om het individueel sociaal integratieproject te hervormen. We hebben een sterkere responsabilisering in een logica van rechten en plichten.

Sécurité et Justice

Chers collègues,

Nous devons travailler sans relâche pour la sécurité de nos concitoyens.

Ces derniers mois, l'Europe n'a pas échappé au fanatisme et à la lâcheté. Des terroristes ont assassiné des victimes innocentes.

Le musée juif de Bruxelles, Verviers, Charlie Hebdo ou le Thalys Bruxelles- Paris ont été le théâtre d'attaques ou de tentatives d'attaques sanglantes.

Nous devons plus que jamais protéger nos valeurs démocratiques. Et l'honneur des démocrates, c'est de combattre le terrorisme dans le respect de l'Etat de droit.

Nous devons en permanence veiller à cet équilibre délicat entre le droit à la sécurité et les libertés fondamentales comme le respect de la vie privée.

Nous avons agi d'emblée. Un plan avec 12 mesures a été concrétisé.

Nous avons mis en place le Conseil national de sécurité.

Nous avons organisé le retrait des cartes d'identité ou les passeports des foreign fighters.

Nous avons renforcé les moyens pour les équipes spéciales d'intervention et pour la sûreté de l'Etat.

Nous avons simplifié le recours aux techniques spéciales d'enquête.

Et nous avons même décidé le renfort de l'armée sous certaines conditions et dans certaines circonstances.

Nous n'en avons pas fini avec le terrorisme. Nous allons continuer à agir.

Le gouvernement se penchera aussi sur les propositions en matière de tâches prioritaires pour nos services de police. Il s'agira de mieux articuler les différentes fonctions pour mieux garantir encore le niveau de sécurité.

Les réformes de la justice sont largement engagées.

Les premiers textes, qui améliorent le droit de la procédure civile, ont déjà été votés au Parlement.

Nous travaillons pour rendre les procédures plus rapides et plus efficaces.

La procédure pénale sera améliorée. Le "plaider-coupable" sera instauré. Et le contrôle judiciaire de la détention préventive sera rationalisé.

Par ailleurs, nous avons en quelques mois résorbé l'arriéré des factures de la justice.

Europe et international

Monsieur le Président,

Chers collègues,

Nous travaillons d'arrache-pied. Nous voulons mettre notre pays en ordre sur le plan économique et social. Nous voulons aussi le rendre plus sûr pour nos concitoyens. Nous voulons être plus solides pour affronter les différents défis auxquels nous sommes confrontés.

Nous sommes lucides. L'ancrage européen et international influence la situation en Belgique.

L'intégration européenne est un pilier de notre action.

La consolidation de la zone euro et le renforcement du marché intérieur sont plus que jamais nos objectifs.

Bien sûr, nous devons mettre nos budgets en ordre et nous le faisons. Mais nous savons que les réformes structurelles pour la convergence fiscale ou pour le marché du travail sont indispensables pour favoriser la croissance et l'emploi.

Pays fondateur de l'Union européenne, nous sommes déterminés à assumer pleinement notre rôle.

Nous serons actifs dans les discussions qui ont démarré sur l'approfondissement de l'union économique et monétaire. Nous allons aussi continuer à renforcer la coopération au sein du Benelux.

Notre action diplomatique est focalisée sur différents défis. Des menaces pèsent sur le voisinage immédiat de l'Europe. A l'est, avec la crise en Ukraine et les relations avec la Russie. Mais aussi au sud, où le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord sont en ébullition.

La situation en Syrie, en Irak et en Libye est un profond facteur d'instabilité.

Aux Nations-Unies, j'ai plaidé pour une approche globale, à la fois humanitaire et politique. En Syrie, l'option militaire n'est pas exclue, dans le respect du droit international et au sein d'une coalition.

Je mesure régulièrement l'excellente perception du travail de nos militaires dans les opérations à l'étranger.

La Belgique est un partenaire fiable et crédible. En Irak, en Afghanistan, au Mali, en Afrique ou en Méditerranée et parfois même dans nos rues, nos militaires travaillent pour notre sécurité. Au nom du Gouvernement, je veux une fois encore leur dire merci.

La préparation du plan stratégique de la Défense est bien avancée. Nous allons continuer à y travailler afin de définir les contours et les moyens pour une défense solide au service de la sécurité et de la stabilité de notre société.

Migratie

Beste collega's,

Europa wordt geconfronteerd met de zwaarste migratiecrisis sinds de Tweede Wereldoorlog.

In een paar maanden tijd hebben we voor duizenden bijkomende plaatsen gezorgd om de kandidaat-vluchtelingen op te vangen.

We pleiten voor een Europees spreidingsplan en werken tegelijkertijd aan het moeilijke dossier van het spreidingsplan in ons eigen land.

We zetten ook de ontwikkelingssamenwerking om de landen van oorsprong te ondersteunen.

We volgen een duidelijke richting. We voeren een menselijk maar krachtdadig migratiebeleid. En we pleiten zowel voor de versterking van de buitengrenzen van de Europese Unie als voor de invoering van hotspots.

Besluit

Mijnheer de voorzitter,

beste collega's,

Uw assemblée gaf ons een jaar geleden haar vertrouwen.

Sindsdien hebben we tal van economische en sociale hervormingen doorgevoerd.

We hebben niet voor de gemakkelijke weg gekozen. Ik wil opnieuw herhalen dat we vooruitgang willen boeken met respect voor het sociaal overleg.

Op een jaar tijd heeft de regering tal van sociale akkoorden gesloten en in grote mate uitgevoerd.

Het sociaal overleg heeft een belangrijke rol gespeeld in de geschiedenis van ons land. Samen met de sociale partners willen wij het hoofd bieden aan de delicate uitdagingen waarvoor we staan.

Na de zesde staatshervorming is de federale loyauteit een ander engagement dat we moeten delen. Ook hier ben ik ervan overtuigd dat iedereen zijn deel van de inspanning zal leveren om sereen en constructief samen te werken, ongeacht de verschillende democratische opinies of krachtsverhoudingen.

We zijn op de goede weg.

We zullen onze koers aanhouden. Ons project moet de hoop doen herleven en het vertrouwen versterken.

De eerste beslissingen waren niet altijd gemakkelijk te nemen. We moeten beter uitleggen. We moeten beter overtuigen.

We ondernemen actie voor de burgers. Zonder uitzondering. Iedereen gelijk. Met rechten en plichten.

We willen niemand bevoorrechten en we willen niet dat iemand uit de boot valt.

We willen onze economie versterken.

We willen meer jobs.

We willen onze rekeningen op orde brengen.

We willen onze sociale bescherming consolideren.

We willen de armoede bestrijden.

We willen de zwaksten steunen.

Onze koers ligt vast. We hebben bewezen dat we onze verantwoordelijkheid nemen.

We zijn vastberaden het werk voort te zetten.

De eerste resultaten worden zichtbaar. We zijn optimistisch. En realistisch. We verwerpen immobilisme. We kiezen resoluut voor actie.

Deze meerderheid is solide en verenigd. We gaan de weg samen voortzetten. Ik vraag u om de regering het vertrouwen te geven. Je vous demande d'accorder la confiance au gouvernement. Ik dank u. Je vous remercie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires