L'autre élu MR "suspect" dans le Kazakhgate

10/11/17 à 06:00 - Mise à jour à 06:24

Source: Le Vif/l'express

Avocat, échevin libéral à Uccle et fidèle bras droit d'Armand De Decker, Jonathan Biermann, risque, lui aussi, des poursuites judiciaires dans le dossier Kazakhgate. La justice le suspecte d'avoir commis au moins un faux en écriture.

Par Thierry Denoël - Enquête avec Alain Lallemand (Le Soir) et Mark Eeckhaut (De Standaard)

On sait qu'Armand De Decker n'est pas le seul politique, élu sur des listes MR, ni le seul Ucclois à être inquiété par l'enquête judiciaire belge sur le Kazakhgate. Son échevin des Travaux, lorsqu'il était encore bourgmestre, et ancien assistant personnel au Sénat, bref son fidèle bras droit, Jonathan Bierman se trouve, lui aussi, dans l'oeil du cyclone judiciaire. Ces deux hommes sont indissociables. Les documents que Le Vif/L'Express, De Standaard et Le Soir ont pu consulter révèlent que du 31 août 2015, date de sa première audition, au 8 octobre 2015, date de la seconde audition, il est passé du statut de témoin à celui de suspect pour des "faits présumés de faux, usage de faux et complicité de trafic d'influence". Lorsqu'il est réentendu par les enquêteurs, il est d'ailleurs assisté de Me Jean-Pierre Buyle.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires