L'autre affaire De Decker

06/01/17 à 07:58 - Mise à jour à 13/01/17 à 08:07

Source: Le Vif/l'express

Armand De Decker, Jean-François Etienne des Rosaies, l'Ordre de Malte, l'entourage de Didier Reynders : certains des protagonistes du Kazakhgate sont aussi impliqués dans la tentative, manquée, d'élever, en 2014, l'industriel George Forrest au rang de baron. La commission d'enquête parlementaire osera-t-elle s'en saisir ?

Le 15 avril 2014 n'était pas un jour comme les autres, au royaume de Belgique. Philippe, roi depuis quelque mois, fête ses 54 ans. Son premier anniversaire sur le trône. Pour le célébrer en fanfare ou pour surprendre les observateurs de la monarchie, le souverain choisit ce jour-là de publier, pour la première fois de son règne, sa liste des faveurs nobiliaires et des distinctions honorifiques accordées sur proposition du ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders. Traditionnellement, son prédécesseur de père le faisait autour du 21 juillet.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires