L'auteur de l'attaque à Liège était fiché pour ses contacts avec des islamistes

29/05/18 à 18:26 - Mise à jour à 18:27

Source: Belga

(Belga) Benjamin Herman, l'auteur de l'attaque à Liège qui a fait trois morts dont deux policiers mardi matin, serait fiché par la Sûreté de l'Etat pour avoir été en contact en prison avec des islamistes et s'être radicalisé, rapportent plusieurs médias mardi.

L'homme âgé de 36 ans aurait été en contacts avec des personnes radicalisées lors de son séjour en prison. Raison pour laquelle il aurait été fiché par la Sûreté de l'Etat depuis 2017, rapporte notamment la RTBF. Lors d'un séjour en prison, Benjamin Herman "est soupçonné d'avoir été radicalisé par une personne (...) enfumé par la pensée islamiste", ce qui lui valait d'être signalé comme tel dans une banque de données criminelles, a précisé une source à l'AFP. Dans une vidéo amateur filmée par une riveraine relayée sur le site de la RTBF, on peut voir l'auteur et l'entendre crier "Allahu Akbar" en rue au moment des faits. L'auteur de l'attaque avait par ailleurs déjà bénéficié de 11 autorisations de sortie d'un jour et de 13 congés pénitentiaires de deux jours qui s'étaient bien déroulés, il était donc difficile de prévoir que cela se passerait mal à la 14e fois, a affirmé en fin d'après-midi le ministre de la Justice, Koen Geens, à son arrivée au Conseil National de Sécurité. De son côté, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon a indiqué qu'il n'est pas "évident" qu'il s'agisse d'un acte terroriste, sinon des éléments auraient déjà permis de l'établir. Quant au fait que l'auteur se trouvait en congé pénitentiaire pour deux jours et qu'il devait réintégrer la prison ce mardi, Jan Jambon a insisté sur le fait que ce genre de décision n'était pas prise à la légère et qu'il n'y avait dès lors pas lieu d'évoquer une erreur. (Belga)

Nos partenaires