L'assemblée nord-coréenne se réunit, après un rarissime congrès du parti

29/06/16 à 07:04 - Mise à jour à 07:04

Source: Belga

(Belga) L'assemblée législative nord-coréenne se réunit mercredi à Pyongyang, un événement rare qui pourrait être l'occasion d'annoncer des précisions sur le nouveau plan économique dévoilé en mai lors du congrès encore plus rare du parti au pouvoir.

L'Assemblée suprême du peuple (ASP) ne se réunit qu'une ou deux fois par an, souvent lors d'une session unique d'une journée pour voter le budget et entériner les décisions prises par le Parti des travailleurs, le parti unique au pouvoir. Aucun programme, aucun ordre du jour n'a été dévoilé en amont de cette session, qui avait été annoncée il y a trois semaines, mais qui n'a depuis quasiment pas été évoquée dans la presse officielle. L'ASP se réunit généralement en avril, mais cette session avait été reportée du fait de la préparation du congrès du parti, le premier en près de 40 ans, qui a consacré Kim Jong-Un comme leader incontesté du régime. M. Kim a profité du congrès pour annoncer un plan quinquennal, qui était le premier projet du genre en plusieurs décennies. Ce plan à la rhétorique ampoulée proclamait l'ambition de renforcer la production. Mais il ne présentait aucune mesure concrète pour atteindre ce but. Certains espèrent que la session de l'ASP permettra d'y voir plus clair quant aux projets de réforme de la Corée du Nord, s'ils existent. "La session de l'ASP est la suite" du congrès, a estimé un responsable du ministère sud-coréen de l'Unification. "Elle devrait assurer le suivi des décisions prises au congrès, approuver les changements humains et organisationnels et souligner le pouvoir personnel de Kim Jong-Un". Début juin, Pyongyang a lancé une campagne de masse, "la bataille des 200 jours", dont le but est de doper la productivité pour mettre sur orbite le plan quinquennal. Les Nord-Coréens sont habitués à ce genre de mobilisation obligatoire où se jauge aussi le degré de loyauté envers le régime. "Kim Jong-Un a pris toutes les mesures légales et institutionnelles pour assurer son pouvoir, mais il doit encore impressionner sa population avec des progrès économiques tangibles", a déclaré Yang Moo-Jin, professeur à l'université des études nord-coréennes de Séoul. (Belga)

Nos partenaires