L'ASBL "Catastrophe ferroviaire Buizingen: Plus jamais" choquée par la collision

06/06/16 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Belga

(Belga) L'ASBL "Catastrophe ferroviaire Buizingen: Plus jamais" a été choquée lundi d'apprendre l'accident ferroviaire survenu dimanche soir à Saint-Georges-sur-Meuse, dans la région liégeoise. Trois personnes ont perdu la vie et 10 autres ont été blessées à la suite de la collision entre un train de passagers et un train de marchandises. "Vu l'heure de cette catastrophe et la faible occupation du train, nous pouvons parler d'un grave impact (...). Quel aurait été le bilan humain en heure de pointe?", se demande l'association.

L'ASBL "Catastrophe ferroviaire Buizingen: Plus jamais" choquée par la collision

L'ASBL "Catastrophe ferroviaire Buizingen: Plus jamais" choquée par la collision © BELGA

Pour l'ASBL, présidée par une rescapée de l'accident de Buizingen de 2010, il est temps de "mettre un minimum de sécurité en place sous forme de personnel en suffisance, (...) d'entretien préventif et périodique du matériel et d'un traitement humain du personnel". "Quand va-t-on traiter les cheminots, les navetteurs et autres usagers du train de façon correcte, humaine et dans le respect de la vie? Ne serait-il pas opportun d'augmenter les effectifs du personnel au lieu de supprimer à celui-ci des jours de récupération auxquels il a légalement droit?", se demande la présidente, Anita Mahy qui fait référence au conflit social qui agite la SNCB et Infrabel et qui a mené à une grève du personnel ferroviaire la semaine dernière. "Ne serait-il pas opportun de faire passer la sécurité à l'avant-plan de la politique des chemins de fer, au lieu de l'installation du wifi dans les trains et des sièges en cuir en première classe?", conclut-elle. (Belga)

Nos partenaires