L'art d'éreinter un gouvernement

12/05/16 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Source: Le Vif/l'express

Tenir le crachoir à coup d'annuaire téléphonique, noyer un projet de loi sous des centaines d'amendements, chercher noise pour tout et pour rien. Une flibuste parlementaire, c'est très mauvais pour les nerfs d'un ministre. Décodage.

Arracher un saut d'index au printemps 2015 ne fut pas une partie de plaisir. La suédoise (N-VA - MR - Open VLD - CD&V) ne s'attendait pas à une promenade de santé. De fait, l'opposition parlementaire s'est chargée d'en faire un parcours du combattant. Un bon mois de manoeuvres dilatoires, sans réels lendemains. Qu'importe. Le combat retardateur ne nourrissait pas d'autre ambition que de mettre en pelote les nerfs de la majorité gouvernementale. Mission accomplie, la suédoise est bel et bien passée par quelques palpitations et sueurs froides : un report de la mesure a laissé un temps plané le spectre d'une indexation des salaires de certains travailleurs.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires