L'arrondi aux 5 cents a du mal à s'imposer

30/12/14 à 08:20 - Mise à jour à 08:20

Source: Belga

La mesure qui permet aux commerçants d'arrondir leurs prix aux 5 cents a bien du mal à s'imposer. La Monnaie Royale a même dû reprendre la frappe des pièces de 2 cents.

L'arrondi aux 5 cents a du mal à s'imposer

Adieu les "sous noirs"? Pas vraiment... © REUTERS/Regis Duvignau

La mesure qui, depuis octobre, permet aux commerçants d'effectuer l'arrondi aux 5 cents supérieurs ou inférieurs a bien du mal à s'imposer. Depuis décembre, la Monnaie Royale de Belgique a repris la frappe des pièces de 2 cents. Cela n'avait pourtant plus été le cas depuis près d'un an, peut-on lire mardi dans L'Avenir.

Depuis un mois, il a fallu se résoudre à réinjecter de nouvelles pièces pour répondre à "la demande des secteurs commerciaux".

Comeos, la fédération qui représente la grande distribution, avait d'entrée de jeu annoncé qu'elle n'appliquerait pas la mesure dans ses grands magasins. "Le fait que l'arrondi ne soit permis que pour le paiement en espèces et non pour les paiements électroniques et par chèques repas rend la mise en oeuvre pour les supermarchés ingérable", estime-t-elle.

C'est aussi l'avis du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) qui constate que "les petits commerçants freinent aussi".

Au cabinet du ministre des Classes moyennes Willy Borsus (MR), on dit être ouvert à une évaluation avant l'échéance des deux ans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires