L'armement des policiers nécessitait "plus de modernité"

04/11/17 à 11:06 - Mise à jour à 11:07

Source: Belga

(Belga) "Il fallait passer à plus de modernité", souligne samedi Vincent Gilles, président du SLFP Police, au sujet d'un nouveau calibre dont seront à l'avenir équipées les zones de police. "Cela concerne les armements collectifs", qui circulent dans les zones de police, et non des armes de poing des policiers, tient à préciser le syndicat.

"La menace terroriste et les armes utilisées lors des attentats, principalement à Paris, ont fait prendre conscience que les armes collectives des policiers n'étaient pas assez efficaces", déclare samedi le ministre de l'Intérieur Jan Jambon aux journaux du groupe Mediahuis. Dès lors, les polices locales et fédérale bénéficieront à l'avenir d'un "nouveau calibre plus spécifique qui peut équiper différents types d'armes", souligne Vincent Gilles. "Les zones de police et les unités de la police fédérale ont en effet demandé une autorisation pour pouvoir tirer avec un calibre similaire au 5,56 mm OTAN, soit avec une charge de poudre supérieure", précise-t-il. Cela permet entre autres des tirs rapides à répétition. "Il fallait effectivement passer à plus de modernité", ce qui est le cas avec le choix de ce calibre multi-usage, pointe encore le SLFP. "Ces armes collectives, c'est un plus", mais la "première urgence" pour les syndicats reste la modernisation des armes de poing, qui équipent tout policier, ajoute Vincent Gilles. En effet, les munitions pour ces armes étaient jugées "non satisfaisantes" et "sous chargées". Des négociations ont eu lieu à ce sujet, qui ont abouti il y a sept mois. Le calibre de ces armes de poing sera donc également modifié pour être plus adapté à la situation actuelle du terrain. (Belga)

Nos partenaires