L'armée sous la N-VA charme Ducarme

16/04/15 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Le Vif/l'express

Pour Denis Ducarme, chef de groupe MR à la Chambre, il a fallu attendre un ministre N-VA à la Défense pour améliorer l'équilibre linguistique parmi les généraux.

Denis Ducarme a du mal à s'en remettre, il a presque honte de le reconnaître : depuis que l'armée est passée sous la bannière d'un nationaliste flamand, les francophones reprennent enfin du galon. "Il a fallu attendre un ministre N-VA à la Défense pour améliorer l'équilibre linguistique parmi les généraux. C'est assez extraordinaire et je suis presque scandalisé. On tend maintenant vers 60-40, ce qui n'était plus arrivé depuis de nombreuses années." Gloire à Steven Vandeput qui sans tambour ni trompette, "simplement et sans polémique", rétablit ainsi la paix communautaire dans les hautes sphères de la Grande Muette. Au passage, c'est l'ex-Premier ministre socialiste qui en prend pour son grade : "J'avais appelé Elio Di Rupo, à maintes reprises sous la dernière législature, à des tentatives pour faire bouger les lignes en la matière. En vain", pointe Denis Ducarme.

Nos partenaires