L'Appui aérien de la police fédérale perquisitionné

28/01/11 à 08:35 - Mise à jour à 08:35

Source: Le Vif

Le parquet de Bruxelles enquête sur des soupçons de malversations au sein du service d'appui aérien de la police fédérale. Un certain nombre de membres du personnel sont soupçonnés d'abus divers dont l'utilisation d'hélicoptères de la police fédérale pour un usage privé.

L'Appui aérien de la police fédérale perquisitionné

© BELGA

Trente enquêteurs ont effectué une perquisition jeudi sur la base aérienne de Melsbroek, rapportent vendredi les journaux La Dernière Heure, De Morgen et Gazet van Antwerpen.

Les enquêteurs ont saisi des ordinateurs, des dossiers, des livres de vols et des comptabilités. Un certain nombre de membres du personnel sont soupçonnés d'abus divers dont l'utilisation d'hélicoptères de la police fédérale pour un usage privé, le non-respect des procédures liées aux marchés publics et des pratiques de corruption lors de la conclusion de contrats avec des entreprises privées.

En hélico pour aller boire un café?

Selon la RTBF, en temps normal, ces hélicoptères sont chargés de surveiller le trafic routier, les manifestations ou encore de rechercher des personnes disparues mais ces hélicoptères serviraient aussi à des missions plus futiles comme se rendre dans le Limbourg juste pour boire un café, un vol assez coûteux qui est considéré comme un exercice. Autre exemple cité sur le site de la RTBF : des hélicoptères auraient été poussés au maximum pour obtenir des données statistiques revendues ensuite à une firme privée.

L'enquête a démarré il y a plusieurs mois. Elle porte également sur la disparition d'un simulateur de vol acquis par la police au prix de 300.000 euros. Elle résulte de dénonciations internes.

Au cours d'une perquisition jeudi, tous les employés présents ont été "enfermés" à la cantine. Au moins deux hommes ont été immédiatement emmenés pour être interrogés. Il s'agit du responsable du service, le commissaire principal Herman P. et un membre du personnel civil, Luc S. Celui-ci cumule son travail au sein du service d'appui aérien avec une fonction de responsable produit dans une entreprise privée opérant dans le secteur des hélicoptères.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires