L'application de l'accord nucléaire face à des "défis" et "obstacles"

16/04/16 à 13:21 - Mise à jour à 13:21

Source: Belga

(Belga) L'application de l'accord nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances fait face à "des défis" et "obstacles" que l'Union européenne (UE) et Téhéran veulent surmonter ensemble, ont affirmé samedi les chefs des diplomaties européenne et iranienne.

"Plus que des obstacles, ce sont des défis" auxquels se heurte la mise en oeuvre de l'accord nucléaire qui a débuté le 16 janvier, a déclaré Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l'UE lors d'une conférence de presse commune avec Mohammad Javad Zarif, ministre Iranien des Affaires étrangères. Mme Mogherini a toutefois indiqué qu'il fallait que les Iraniens fassent preuve de patience. Selon elle, "trois mois de défis" sont peu de choses par rapport aux "douze ans de négociations" nécessaires à la conclusion de l'accord en juillet 2015 à Vienne entre l'Iran, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie, la Chine et l'Allemagne. Parmi les "défis" à surmonter, celui de la réticence des banques européennes à intervenir en Iran, par crainte d'éventuelles représailles des Etats-Unis qui continuent à limiter les transactions en dollars avec ce pays. M. Zarif a de son côté affirmé que l'Iran et l'UE allaient "coopérer ensemble pour lever les obstacles qui restent". "Les Iraniens doivent sentir le plus rapidement possible les résultats de l'accord, sinon ils se demanderont quelle en était la nécessité", a-t-il a jouté. L'Iran estime ne pas avoir encore bénéficié de la levée d'une grande partie des sanctions internationales, intervenue en même temps que l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire mi-janvier, en échange d'une réduction de son programme nucléaire. Mme Mogherini est en visite d'une journée à Téhéran pour relancer la coopération avec l'Iran. (Belga)

Nos partenaires