L'anticipation de la rentrée parlementaire... prend du retard

27/01/16 à 17:06 - Mise à jour à 17:06

Source: Belga

(Belga) Les groupes politiques ne sont pas parvenus mercredi à un consensus sur l'anticipation de la rentrée parlementaire. S'il n'y a pas d'opposition de principe à une reprise en septembre, un désaccord est apparu à propos de la communication des "orientations budgétaires" du gouvernement, a-t-on appris de sources concordantes.

La semaine passée, les groupes s'étaient accordés sur une rentrée qui aurait lieu le troisième jeudi de septembre plutôt que le deuxième mardi d'octobre. Des sessions plénières pourraient donc être organisées plus rapidement et mieux coller au tempo de l'actualité politique qui reprend dès la fin août. Le discours de politique générale serait quant à lui prononcé aux alentours du 15 octobre, date à laquelle l'Europe attend l'épure budgétaire de la Belgique. La discussion s'est figée sur la communication des "orientations budgétaires" du gouvernement. A chaque rentrée, l'opposition réclame les tableaux chiffrés du gouvernement et se dit insatisfaite des documents fournis. La révision de la date de rentrée aurait permis d'imposer la transmission desdites orientations en même temps que le discours mais le ministre Willy Borsus, qui représentait le gouvernement, a calé sur la trop grande précision de la date. Il n'est pas rare que l'épure budgétaire soit envoyée à la Commission européenne avec quelques jours de retard. Des contacts auront lieu entre les chefs de groupe en vue de la prochaine réunion. (Belga)

Nos partenaires