L'ancien président de la Serbie-Monténégro reconnaît une corruption à grande échelle

17/05/16 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

Source: Belga

(Belga) Svetozar Marovic, un des hommes forts du Monténégro candidat à une entrée au sein de l'Union européenne, a reconnu qu'il était intervenu comme le commanditaire d'un vaste système de corruption, rapportent mardi les médias locaux. L'homme a plaidé coupable et a écopé en échange de la peine minimale de quatre ans de prison, selon son avocat. Après cinq mois de détention préventive, M. Marovic a bénéficié mardi d'une mise en liberté provisoire.

L'ancien président de la Serbie-Monténégro reconnaît une corruption à grande échelle

L'ancien président de la Serbie-Monténégro reconnaît une corruption à grande échelle © BELGA

Svetozar Marovic, l'ancien président de la communauté Serbie-Monténégro entre 2003 et 2006, avait été interpellé le 17 décembre dernier dans le cadre d'une affaire de corruption. Avant lui, son frère Dragan Marovic et son fils Milos avaient conclu des accords similaires avec les instances judiciaires. La perte financière pour la station balnéaire de Budva, sur la mer Adriatique, se chiffrerait à une quinzaine de millions d'euros en raison de chantiers corrompus. Marovic est le numéro deux du parti gouvernemental monténégrin DPS, qui a dominé la scène politique depuis la scission de la Yougoslavie dans les années '90. Le Monténégro est gangréné par la corruption, des soupçons pesant sur l'actuel Premier ministre, Milo Djukanovic, en place depuis 25 ans. (Belga)

Nos partenaires