L'ancien président brésilien Lula s'est livré à la police pour être emprisonné

08/04/18 à 02:59 - Mise à jour à 03:02

Source: Belga

(Belga) L'ex-président brésilien Lula a été arrêté après avoir pu quitter le siège du syndicat des métallurgistes de Sao Bernardo do Campo (sud) samedi soir où il était retranché et va commencer à purger une lourde peine de prison pour corruption.

L'icône de la gauche brésilienne et favori de la présidentielle d'octobre a été amené dans un convoi de la police fédérale, a annoncé TV Globo, après avoir été d'abord empêché de partir en voiture par quelques dizaines de militants opposés à sa reddition, lors d'une scène cahotique. Des militants de gauche vêtus de rouge ont poussé très fort, devant la voiture, les portes grillagées qui ont failli céder sous la pression et ont ainsi forcé le leader de 72 ans à retourner à l'intérieur des locaux du syndicat. Moins d'une heure plus tard, un service d'ordre moins dépassé a pu, au prix d'empoignades viriles, ouvrir la voie au départ de Lula, malgré un nouvel afflux de ses partisans. Lula était amené en début de soirée vers le siège de la police fédérale à Sao Paolo. Selon TV Globo, il pourrait ensuite prendre un vol d'une heure pour passer sa première nuit en prison à Curitiba (sud). Il avait peu avant annoncé devant des milliers de sympathisants qu'il allait se livrer à la police. Ceux-ci, très émus, en larmes ou en colère, lui avaient crié "ne te livre pas" ou "Lula libre!". Lula ne pouvait plus guère éviter la prison, deux jours après le mandat de dépôt du juge anticorruption Sergio Moro, consécutif à sa condamnation en appel à 12 ans et un mois pour corruption et blanchiment d'argent. "Je vais me conformer au mandat de dépôt", a dit la figure emblématique de la gauche latino-américaine. Mais "je suis un citoyen outré (...), je ne pardonne pas que l'on dise au pays que je suis un voleur". "Je veux les regarder dans les yeux", a-t-il ajouté, pugnace, au sujet de ses accusateurs, assurant avoir écarté de nombreuses suggestions de fuite ou d'asile à l'étranger et promettant de prouver son innocence. (Belga)

Nos partenaires