L'ancien patron de la police fédérale Fernand Koekelberg suspendu pour quatre mois

29/06/12 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Le Vif

Le commissaire divisionnaire Fernand Koekelberg, ancien commissaire général de la police fédérale, s'est vu notifier une suspension de quatre mois, a annoncé vendredi la ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet (cdH).

L'ancien patron de la police fédérale Fernand Koekelberg suspendu pour quatre mois

© Belga

"Cette décision est une décision purement administrative qui ne se prononce en rien sur le fond de l'affaire à l'égard de faits par ailleurs niés par l'intéressé, et ne remet nullement en cause le principe de présomption d'innocence", souligne la ministre dans un communiqué. La suspension se justifie notamment par le fait que le dossier instruit par un juge d'instruction de Namur est toujours en coursd'instruction.

Inculpé de viol, l'ex-"patron" de la police fédérale est visé depuis l'été dernier par une mesure de suspension provisoire, laquelle a été prolongée à trois reprises. La dernière, prononcée le 5 avril dernier, a toutefois été annulée récemment par le Conseil d'Etat pour divers vices de procédure.

Cette décision autorisait en théorie M. Koekelberg à reprendre son travail auprès de la police fédérale dès le lundi 25 juin. L'intéressé a été auditionné jeudi par un représentant de la police fédérale déléguée par la ministre, conformément à la loi.

La suspension peut être interrompue à tout moment en fonction de l'évolution des décisions judiciaires, fait observer Mme Milquet. Elle dit espérer que les autorités judiciaires pourront, après maintenant un an, prendre une décision dans cette affaire" avant l'échéance des quatre mois, "afin de ne pas laisser perdurer trop longtemps une situation administrative dépendant de la procédure judiciaire".

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires