L'ancien ministre libéral Willy De Clercq est décédé

28/10/11 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

Source: Le Vif

L'ancien ministre des Finances, commissaire et parlementaire européen libéral flamand Willy De Clercq est décédé vendredi à l'âge de 84 ans, a-t-on appris vendredi.

L'ancien ministre libéral Willy De Clercq est décédé

© Image Globe

Willy De Clercq est l'une des figures marquantes du libéralisme belge du 20e siècle, vétéran de la politique belge et européenne.

Né à Gand le 8 juillet 1927, cet avocat de formation a été gagné très tôt par le virus de la politique. Dès 1952, il est élu au conseil communal de Gand où il siégera durant 27 ans. Il avait notamment présidé le PVV, l'ancêtre de l'actuel Open Vld.

M. De Clercq devient l'une des figures emblématiques du libéralisme lorsqu'il est nommé ministre fédéral des Finances et vice-Premier ministre dans les années '60, '70 et '80. Il se tourne vers l'Europe à partir des années 80 où il sera commissaire et parlementaire européen de 1985 à 2004. Il était aussi ministre d'État.

Ce pilier du parti libéral flamand était considéré par l'un de ses successeurs, l'ancien Premier ministre Guy Verhofstadt - et créateur de l'actuel Open Vld - comme son "père politique".

En 2007, une chute dans un escalier l'avait blessé à la tête et depuis il séjournait dans une maison de retraite, souffrant de pertes de mémoire. Il est décédé vendredi après-midi à l'hôpital universitaire de Gand.

Guy Verhofstadt salue la mémoire de son "père en politique" "Willy De Clercq étaitGrootjans et Herman Vanderpoorten, l'un des pères du PVV flamand. Il a contribué à faire du libéralisme en Flandre un mouvement populaire et à le faire progresser", a indiqué M. Verhofstadt dans un communiqué. L'ancien Premier ministre a souligné les capacités de M. De Clercq à mener campagne grâce à sa "personnalité chaleureuse", ainsi que son parcours sur la scène politique belge et européenne.

Au début des années '80, "il fut l'un des architectes du redressement du franc belge et des plans de réformes". C'est à cette époque qu'il a mis le pied à l'étrier de jeunes libéraux tels que Guy Verhofstadt, Patrick Dewael ou Karel De Gucht. "C'est une opportunité dont je lui suis toujours reconnaissant".

Revenant sur le parcours européen de Willy De Clercq, le président des libéraux au Parlement européen souligne qu'il avait conscience, "comme tant d'autres qui ont vécu la Seconde Guerre mondiale, que seule l'Union européenne pouvait apporter la paix et la prospérité sur le continent".

"C'était un homme et un responsable politique d'une classe à part", a réagi le président de l'Open Vld, Alexander De Croo, rappelant notamment son charisme à la tribune. Le libéralisme flamand perd avec lui l'une de ses figures de proue absolues". Willy De Clercq fut aussi "l'un des premiers à faire entendre la voix de l'Europe à l'égard des États-Unis"

Elio Di Rupo : un homme politique de grande envergure

Le président du PS, Elio Di RupoIl tient à saluer la mémoire "la mémoire d'un homme politique de grande envergure, qui exerça les plus hautes fonctions avec compétence et dévouement".

"Willy De Clercq était un véritable homme d'Etat, profondément attaché à la construction européenne. C'était un grand monsieur humaniste qui a oeuvré avec brio pour faire progresser notre pays. Il laissera un grand vide dans le coeur de toutes celles et ceux qui l'ont connu", a-t-il poursuivi.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires