L'Allemagne se dote d'un plan de "décarbonisation" à l'horizon 2050

14/11/16 à 20:54 - Mise à jour à 20:56

Source: Belga

(Belga) L'Allemagne a annoncé lundi l'adoption d'un plan d'action climatique à l'horizon 2050. La première économie de la zone euro entend réduire drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre (GES) dans les années à venir et tendre vers une neutralité carbone en 2050.

L'Allemagne se dote d'un plan de "décarbonisation" à l'horizon 2050

L'Allemagne se dote d'un plan de "décarbonisation" à l'horizon 2050 © BELGA

Ce plan, présenté lundi à Marrakech, dans le cadre de la conférence de l'ONU sur le changement climatique (COP22), "est le premier document gouvernemental qui trace la voie vers une neutralité des gaz à effet de serre en Allemagne d'ici 2050", a déclaré la ministre allemande de l'Environnement, Barbara Hendricks, au cours d'une conférence de presse. Le plan allemand, qui se veut la traduction concrète des engagements pris dans le cadre de l'accord de Paris, assigne des objectifs de réductions d'émissions aux différents secteurs (transports, bâtiments, industrie, énergie, agriculture) de l'économie allemande. Il prévoit également que l'Allemagne réduira ses émissions de GES d'au moins 55% d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990. S'agissant plus particulièrement du secteur énergétique, la première économie de la zone euro entend poursuivre sur le chemin des énergies renouvelables et prévoit, en parallèle, "un déclin" du recours au charbon pour la production d'électricité. "En établissant les bonnes fondations maintenant, nous pouvons faire de l'action climatique le facteur de modernisation de notre économie. Cela créera des emplois et renforcera notre rôle sur le marché mondial. Ce plan d'action climatique est quelque chose dont nous pouvons être fiers au niveau international", a encore souligné la ministre allemande, évoquant un "tournant historique" dans la politique climatique allemande. De son côté, l'association environnementale Germanwatch a salué "une première étape significative" dans la mise en ouvre de l'accord de Paris. L'ONG a toutefois regretté que le plan ne contienne pas encore toutes les mesures nécessaires pour atteindre les différents objectifs sectoriels, et notamment pour ce qui concerne les centrales au charbon et au lignite, que l'on sait particulièrement polluantes. (Belga)

Nos partenaires