L'ajustement budgétaire vire au cauchemar à Bruxelles et en Wallonie

28/03/15 à 09:29 - Mise à jour à 09:29

Source: Belga

Grosse tuile pour les finances de Bruxelles et de la Wallonie. La révision à la baisse des recettes liées aux additionnels à l'impôt des personnes physiques (IPP) par le Fédéral fait gonfler le trou budgétaire wallon à près de 300 millions. A Bruxelles, on parle d'un manque à gagner de plus de 100 millions au niveau de l'IPP, peut-on lire samedi dans L'Echo.

L'ajustement budgétaire vire au cauchemar à Bruxelles et en Wallonie

Christophe Lacroix, ministre wallon du Budget. © Belga

Le Fédéral a fait état d'une sérieuse détérioration des recettes qu'il gère aux noms des trois Régions. Par recettes, on entend ce qui touche aux additionnels à l'IPP, aux droits de successions.

Alors que Bruxelles se retrouve face à un manque à gagner de plus de 100 millions uniquement pour ce qui concerne l'IPP par rapport aux estimations intégrées dans le budget initial, pour la Wallonie ces recettes plongent de 250 millions d'euros.

Conséquence pour l'ajustement budgétaire wallon: exit le scénario initial des 70 millions à trouver. La nouvelle configuration part sur une baisse des recettes d'au-moins 440 millions, contre 190 millions encore mercredi.

Ce trou devrait être partiellement compensé par une baisse des dépenses de 120 millions. Conclusion, la Région wallonne doit trouver près de 300 millions d'euros pour boucler son budget 2015.

Pour la Flandre, la baisse des recettes de l'IPP est de 400 millions. Les entités fédérées attendent des clarifications lors d'une réunion avec le fédéral la semaine prochaine sur le pacte de stabilité et la trajectoire budgétaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires