L'ajustement à la Communauté passera par la suppression de Robin des bois

13/05/11 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Le Vif

L'accord sur l'ajustement budgétaire en Communauté française passera par la suppression du mécanisme Robin des bois mettant à contribution les écoles aisées au profit des moins nanties pour l'encadrement différencié, a assuré vendredi sur Matin Première (RTBF) la présidente du cdH Joëlle Milquet.

L'ajustement à la Communauté passera par la suppression de Robin des bois

© Image Globe/NICOLAS MAETERLINCK

Les discussions vont être menées sur l'ajustement budgétaire qui devrait permettre la répartition de quelques moyens supplémentaires en raison du renforcement de la dotation provenant du fédéral.

La présidente du cdH Joëlle Milquet avait annoncé dimanche sur la Une (RTBF) la suppression du mécanisme "Robin des bois", ce qui n'avait pas manqué de susciter des réactions courroucées dans le chef des partenaires du cdH à la majorité et des syndicats qui s'étaient entendus dire que la Communauté ne disposait pas de moyens supplémentaires pour la revalorisation des enseignants.

Réaffirmant son refus de renégocier l'accord sectoriel, le gouvernement a décidé jeudi d'ouvrir un dialogue avec les syndicats de l'enseignement sur les conditions de travail et l'organisation des carrières.

Les discussions vont par ailleurs débuter au gouvernement sur l'ajustement budgétaire. Dans ce cadre, Mme Milquet a assuré vendredi que "Robin des bois" serait "supprimé". Des réunions auront lieu la semaine prochaine. "Si accord il doit y avoir, il impliquera la fin de Robin des bois", a-t-elle précisé rappelant qu'il en coûtera 1,5 million d'euros en 2011 (8 millions d'euros en année pleine). "Ce sera supprimé pour qu'il y ait un accord sur l'ajustement budgétaire", a-t-elle répété.

Demotte appelle Milquet au sang-froid

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a appelé chacun "à garder son sang-froid". Il n'y a pas d'accord à ce stade sur la suppression du mécanisme, a insisté M. Demotte.

"Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, tient à indiquer que le gouvernement s'est accordé hier sur un agenda et une méthodologie rigoureuse quant aux travaux relatifs à l'ajustement budgétaire", a-t-il souligné dans un communiqué.

"Confrontée à un déficit de 358 millions d'euros, la priorité est d'assurer le retour à l'équilibre budgétaire à l'horizon 2015. Seul ce retour à l'équilibre peut garantir la pérennité des politiques menées par la Fédération Wallonie-Bruxelles (...)", a-t-il rappelé.

"Il n'y a, à ce stade, aucun accord au sein du gouvernement pour modifier le décret 'Robin des Bois', a-t-il tenu à préciser. La seule décision qui a été prise a été d'"ouvrir un dialogue avec les syndicats du monde de l'enseignement".

"L'ouverture de ce dialogue permettra de voir clair dans les priorités des enseignants", a fait observer le ministre-président, avant d'asséner sèchement qu'"au niveau du gouvernement, il n'a jamais été ni nécessaire, ni admis, de poser des ultimatums pour que des demandes soient examinées et des consensus recherchés".

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires