L'aide spontanée se structure au parc Maximilien

04/09/15 à 15:24 - Mise à jour à 15:23

Source: Belga

Depuis plusieurs jours, une équipe de volontaires s'affaire au parc Maximilien, à proximité de l'Office des étrangers à Bruxelles, pour distribuer aux demandeurs d'asile les nombreux dons des citoyens, autorités et organisations.

L'aide spontanée se structure au parc Maximilien

© Belga

"Nous disposons de suffisamment de vêtements et de nourriture pour l'instant. Nous avons désormais besoin de tentes, de produits d'hygiène et de volontaires", explique Gilbert Carlson, un étudiant en journalisme qui coordonne les opérations. Gilbert Carlson travaille depuis plusieurs mois sur la thématique des réfugiés syriens. Sa connaissance de l'arabe lui a permis d'être d'une grande utilité pour les demandeurs d'asile qui campent dans le parc situé face à l'Office des étrangers. "Jusqu'à la semaine dernière, les gens ne devaient passer qu'une nuit ici", explique-t-il. "Depuis, certains demandeurs doivent attendre d'être reçus plusieurs jours, voire une semaine, et les nuits se sont considérablement rafraichies, ce qui engendre des besoins plus importants."

Plusieurs centaines de tentes ont été installées dans le parc en une semaine. Sur une "place", des vêtements, produits d'hygiène, médicaments et de la nourriture sont répartis. "Amitiés Sans Frontières", une plate-forme mise en place par le PTB, propose les lundis, mercredis et vendredis un buffet déjeuner pour les demandeurs. La structure travaille également à la mise en place d'une permanence juridique. Elle lance pour cela un appel aux étudiants en droit, qui recevront une courte formation du Ciré. De nombreuses personnes se présentent spontanément au parc. Un tournoi de football y sera organisé samedi et une "assemblée de citoyens en soutien aux réfugiés" dimanche. Plus de 3.000 personnes ont déjà annoncé leur participation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires