L'AGW "effarée" par la décision de Maggie De Block au sujet des maisons médicales

28/07/17 à 17:06 - Mise à jour à 17:09

Source: Belga

(Belga) La décision de la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block (Open Vld), de confier à une firme privée la réalisation d'un audit sur le fonctionnement des maisons médicales fait réagir l'AGW, l'assemblée générale des étudiants de l'UCL-Woluwé.

Le conseil étudiant regroupant la plupart des étudiants en sciences de la santé (dont la médecine) de l'UCL craint une santé à deux vitesses dans le futur et exprime son "effarement" face à ce qu'il considère comme un acharnement sur une pratique définie comme éminement sociale, économiquement rentable et qui a des effets bénéfiques sur la santé. Les étudiants précisent que l'audit est confié par la ministre De Block à une firme privée connue en Grande-Bretagne pour "brader les secteurs les plus lucratifs de leur système de soins de santé à des multinationales". Dans un communiqué émis vendredi, l'AGW rappelle que 900.000 personnes disent reporter une consultation chez le médecin pour des raisons financières. L'assemblée des étudiants affirme soutenir les maisons médicales dans leur lutte pour la défense de la santé des patients et demande, si un audit doit être réalisé, qu'il le soit par un organisme indépendant. "En quelque sorte, Madame De Block fausse d'avance les dés pour arriver aux conclusions qui sont celles de son idéologie, que nous savons dangereuses pour la survie de notre modèle de soins de santé ainsi que pour la qualité de nos pratiques futures", indique l'AGW. (Belga)

Nos partenaires